Samedi 14 Janvier 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Chronique du jour
Soirmagazine
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : CORPS COMMUNS ET OUVRIERS PROFESSIONNELS DE L’ÉDUCATION
Grève de cinq jours à partir de demain


A l’appel de leur syndicat, les corps communs et les ouvriers professionnels de l’éducation nationale entameront, à partir de demain, une grève de cinq jours. Ils demandent la prise en charge de leur plate-forme de revendications.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) -Les syndicats du secteur de l’éducation nationale investissent les uns après les autres le terrain de la protestation. Les ouvriers professionnels, les secrétaires, les agents de laboratoire, les attachés d’administration, les documentalistes et les informaticiens, affiliés au Syndicat national des corps communs des ouvriers professionnels de l’éducation nationale (SNCCOPEN), paralyseront, à partir de demain, les établissements scolaires. Après plusieurs rassemblements, qui n’ont pas amené la tutelle à ouvrir les négociations, le Syndicat a décidé, lors de son dernier conseil national, réuni fin décembre dernier, d’aller vers une grève nationale de cinq jours. Le syndicat réclame la révision de la classification catégorielle et de la promotion interne de l’ensemble des corps, spécialement les ouvriers professionnels qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté, l’intégration des corps communs et ouvriers professionnels dans le décret exécutif 08/315 en incluant l’octroi de la prime pédagogique aux laborantins et la prime de documentation aux documentalistes, aux administratifs et aux informaticiens avec effet rétroactif à compter de l’année 2005. Il demande aussi la généralisation du bénéfice de la prime du Grand- Sud et de la prime du logement, la généralisation de l’octroi de la prime de rendement aux taux de 40% au lieu de 30% au profit des corps communs et ouvriers professionnels et le statut particulier aux agents de sécurité. Le syndicat dénonce, dans un communiqué rendu public, «avec fermeté le mépris à l’encontre des corps communs et ouvriers professionnels caractérisé par les récentes révisions des régimes indemnitaires uniquement des corps pédagogiques». Le Syndicat des corps communs et ouvriers professionnels, déterminé à arracher les droits socioprofessionnels des 130 000 fonctionnaires du secteur, réunira son conseil national, en fin de semaine, afin de décider des futuresactions, en cas d’absence de réaction de la tutelle à leur mouvement.
S. A.

Nombre de lectures : 410

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site