Lundi 16 Janvier 2012
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Chronique du jour
Voxpopuli
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : GRÈVE DES CORPS COMMUNS ET OUVRIERS PROFESSIONNELS DE L’ÉDUCATION
Le mouvement suivi à 57%


Les corps communs et ouvriers professionnels de l’éducation nationale qui réclament leur intégration ont entamé, hier, un mouvement de grève de cinq jours.
Le taux de suivi au premier jour est de 57%, selon les estimations du Syndicat national des corps communs et ouvriers professionnels de l’éducation nationale (SNCCOPEN). Les agents administratifs et de comptabilité, les laborantins, les chauffeurs et les agents non spécialisés du secteur de l’éducation nationale ont répondu, hier, à l’appel à la grève lancé par le Syndicat national des corps communs et ouvriers professionnels de l’éducation nationale (SNCCOPEN). Le syndicat a décidé de réinvestir le terrain de la contestation après plusieurs tentatives avortées pour amener la tutelle à se pencher sur ses préoccupations. Ce mouvement de grève, qui va se poursuivre, jusqu’à jeudi prochain, a été suivi au premier jour à 57% sur le territoire national. Le taux de suivi, souligne le syndicat, diffère d’une wilaya à une autre. Ainsi le mouvement a été suivi à 100% dans les wilayas de Chlef, Khenchela ou Oum El Bouaghi, 80% à Béjaïa et à seulement 40% dans la capitale. «Nos adhérents ont fait l’objet d’intimidations de la part des administrations pour les dissuader de suivre le mouvement, en particulier au niveau des établissements scolaires de la capitale» déplore M. Behari, porte-parole du SNCCOPEN. Le conseil national du syndicat se réunira la semaine prochaine pour évaluer le mouvement de protestation et décider des actions futures. Il réclame la révision de la classification catégorielle et de la promotion interne de l’ensemble des corps, spécialement les ouvriers professionnels qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté, l’intégration des corps communs et ouvriers professionnels dans le décret exécutif 08/315 en incluant l’octroi de la prime pédagogique aux laborantins et la prime de documentation aux documentalistes, aux administratifs et aux informaticiens avec effet rétroactif à compter de l’année 2005. Il demande aussi la généralisation du bénéfice de la prime du Grand-Sud et de la prime du logement, la généralisation de l’octroi de la prime de rendement aux taux de 40% au lieu de 30% au profit des corps communs et ouvriers professionnels et le statut particulier aux agents de sécurité. Le ministre de l’Education nationale a, de son côté, signifié, jeudi, lors de son intervention à l’APN, qu’il «est impossible d'intégrer ces fonctionnaires dans le secteur de l'éducation, car ils relèvent réglementairement de la Fonction publique».
Salima Akkouche

Nombre de lectures : 448

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site