Lundi 20 mars 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Corruption  
Culture  
Monde  
Kiosque arabe  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Renouvellement du conseil de l’ordre des avocats d’Alger
La liste Sellini haut la main


La liste conduite par le président sortant du barreau d’Alger, Me Abdelmadjid Sellini, a remporté la majorité des sièges que compte le conseil de l’Ordre des avocats d’Alger. Toutefois, une surprise a caractérisé ce scrutin : la non-reconduction au sein du conseil de certains avocats «célèbres» et «connus sur la place d’Alger».

Abder Bettache - Alger (Le Soir)
- Les résultats portant renouvellement du conseil de l’Ordre des avocats d’Alger ont été annoncés avant-hier tard dans la soirée. La liste conduite par le président sortant du barreau d’Alger, en l’occurrence Me Sellini Abdelmadjid, a raflé la majorité des sièges à pourvoir. Autrement dit, la liste du bâtonnier sortant a décroché près d’une vingtaine de places sur les 31 sièges que compte le conseil de l’Ordre du barreau de la capitale. A ce titre, on peut citer particulièrement les noms des avocats à l’instar de Noureddine Benisaad, Ramdani Mohand-Arezki, ou encore Nora Ould Hocine, Chérif Lekhlef, Sadek Chaïb.
Toutefois, la nouveauté de ce scrutin réside, à la fois, dans l’élection pour la première fois de jeunes avocats à l’instar d’Amine Sidhoum, Aissaoui Mehdi et Mohamed Dehim, ou encore la non-reconduction des avocats très «connus» et ayant marqué de leurs «empreintes l’exercice du métier d’avocat tant au niveau national qu’au niveau du Grand-Alger». Ainsi, on peut citer notamment les avocats, Chérif Chorfi, Khaled Bourayou, ou encore Bentoumi, Fadhel, Chaoui et Belkhider.
La non-élection de ces avocats au sein du conseil de l’Ordre des avocats d’Alger est la conséquence, dit-on «des jeux d’alliances» et autre «vote par procuration qui a dominé ce scrutin». Il n’en demeure pas moins que l’arrivée de nouvelles têtes au sein du conseil du barreau d’Alger va certainement créer une «ambiance particulière», notamment lors des débats qui engagent l’avenir de la corporation des avocats ou de la relation entre les robes noires et la chancellerie.
Il est à noter que nombreux étaient les avocats qui se sont organisés pour jouer «les contrôleurs» et défendre les voix de leurs préférés. L’opération de dépouillement, qui a commencé au début de la soirée de samedi dernier, s’est déroulée dans une ambiance quelque peu électrique.
Il faut signaler, à ce propos, que les nouveaux 31 membres du conseil de l’Ordre d’Alger se réuniront dans les prochains jours pour élire leur bâtonnier. Logiquement, le poste reviendrait d’office au candidat qui a remporté la majorité des voix.
Cela dit, il est à noter que contrairement aux précédents scrutins où l’élection se fait en deux tours, pour cette fois-ci, il a été décidé que le vote aura lieu en un seul tour, soit les 31 premiers élus feront partie de la nouvelle composante du conseil de l’Ordre du barreau d‘Alger.
A. B.

Nombre de lectures : 1235

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site