Mardi 4 juillet 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Faits divers  
Monde  
Culture  
A fonds perdus  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Monti ! Dimonti ! Bricouli !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Les autorités sont formelles : «En 2018, il faudra se ser-
rer la ceinture.» Mais après 2018, ça ira mieux puisque
nous n’aurons plus de…

… pantalons !

Le ministre de l’Industrie menace à présent de fermer les usines de montage de voitures. Il les accuse, entre autres, de n’être au fond que des passerelles déguisées d’importation. Bien ! Très bien ! Comme l’industrie, ce n’est pas un vulgaire jeu Lego que tu achèterais au supermarché pour amuser tes enfants, rappel de quelques règles basiques. Si le prédécesseur de Bedda Mahdjoub a lourdement fauté en accordant à tour de bras des autorisations à des firmes automobiles fraudeuses, la première chose à nous communiquer, ce sont les dates de son procès. Je rappelle que s’il y a eu malversations quelconques, à ce niveau-là d’interlocuteurs, c’est-à-dire d’Etat à Etat, c’est la Haute Cour qui doit être saisie et c’est, entre autres, les crimes d’intelligence avec pays étranger et de haute trahison qui doivent être posés sur la table des juges. Si Bouchouareb n’a rien fait, est innocent, c’est alors plus grave. Avec une facilité déconcertante, on vient aujourd’hui sur la place publique offrir son nom en pâture. Mais tout cela n’est en définitive que périphérie et dommages collatéraux de la chose essentielle. La chose essentielle étant le peu de sérieux qui entoure la stratégie industrielle et de développement en Algérie. J’ai assisté, vous avez assisté, Bedda Mahdjoub a assisté «activement» au lancement de plusieurs usines de montage de voitures. Certaines l’ont été en moins en cinq mois ! Même au Japon, avec l’automatisation, et sans le boulet de la bureaucratie, cette performance est impossible à réaliser. J’ai vu, vous avez vu, Bedda Mahdjoub a vu «activement» les protocoles d’accords se signer avec ces marques et sociétés à la vitesse Usain Bolt ! Et aujourd’hui, alors que la météo est estivale, le soleil haut perché, les nuages chassés, on voudrait me faire croire que l’on découvre soudain-tout-à-coup que tout ça, c’est une vaste fumisterie ? Sidi khouya ! Dois-je, encore une fois, rappeler que nous ne manipulons pas des cubes de Lego ? Il s’agit d’usines ! Et il s’agit par-dessus tout de crédibilité. Demain, faudra pas se plaindre que les investisseurs des autres pays fuient le nôtre de bled. Perso, si j’étais une grosse firme étrangère, je ne viendrais jamais investir un centime dans une contrée où l’on monte et l’on démonte aussi facilement le si vanté MIB ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2659

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

     

Le soir videos

 



 
Video sur Youtube    

Dernier sondage
Pensez-vous que l’organisa-
tion d’une deuxième session du bac n’aura aucune inci-
dence sur les inscriptions à l’université ?
Oui : 26,90%
Non : 64,30%
Sans opinion : 8,80%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site