Samedi 12 aout 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
  Culture  
  Soirmagazine  
  Faits divers  
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : PARTIS
Changement surprise à la tête du FFS


Le Front des forces socialistes vient de changer son premier secrétaire, a révélé un communiqué du parti. Le choix s’est porté sur le fédéral de la wilaya de Aïn Defla, Mohamed Hadjilani.
Le texte affirme que ce changement a été opéré «dans l’esprit de collégialité et de rotation des cadres dirigeants du parti».
Ce changement intervient, explique notre source, suite à la démission qu’aurait déposée l’actuel premier secrétaire, Abdelmalek Bouchafa qui, dit-on, a agi en guise de protestation suite au désaveu qu’il a subi de la part du présidium.
En effet, Abdelmalek Bouchafa n’a pas apprécié le fait de voir le présidium réhabiliter le fédéral de la wilaya de Boumerdès qui avait pourtant été exclu par la commission de discipline du parti.
Bouchafa en veut particulièrement à l’un des cinq membres du présidium, à savoir l’ancien premier secrétaire, Ali Laskri qui serait derrière cette décision de réhabiliter le responsable sanctionné qui est considéré comme très proche de lui.
Le parti ne tarderait pas à annoncer ce changement, publiquement et à le justifier. Car, il faut rappeler que, selon la tradition en cours, ce type de changement devait se faire à l’occasion de la réunion du conseil national. Ce qui n’est pas le cas. Mais tout le monde sait que, depuis le décès de Hocine Aït-Ahmed, c’est le présidium qui fait la pluie et le beau temps au parti. Particulièrement, l’ancien ministre du Commerce, Mohend Amokrane Chérifi et Aziz Baloul qui a des liens de parenté avec le défunt président et chef historique du FFS. A rappeler, par ailleurs, que ce n’est pas la première fois que le premier secrétaire sortant, Abdelmalek Bouchafa, a eu des «accrochages» avec la direction réelle du parti.
Toujours est-il, le nouveau premier secrétaire aura à préparer et à mener la bataille des prochaines élections locales prévues dans quelques semaines et à tenter de redresser un peu la barre, après les résultats catastrophiques obtenus par le FFS lors des élections législatives du 4 mai dernier
R. N.

Nombre de lectures : 1084

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site