Samedi 12 aout 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
  Culture  
  Soirmagazine  
  Faits divers  
Lettre de province  
Soit dit en passant  
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


Merlin, le colibri et l’odeur pestilentielle qui se dégage de la grotte à grizzlis !

Par Hakim Laâlam  
Une source proche de la Présidence dément tout acharnement contre Tebboune : «La preuve, il va être nommé ambassadeu

À Tripoli !»

Merlin l’Enchanteur a existé ! Mieux encore ! Merlin l’Enchanteur existe toujours confirmant que sa magie le rend immortel. La meilleure des preuves, c’est qu’il vient de transformer un gentil colibri en grizzli féroce et affamé. Si ! Si ! Je vous jure. Et même que ça s’est passé en Algérie. Quoi, les colibris et les grizzlis, ça ne vit pas en Algérie ? Ça vit où ça veut, les colibris et les grizzlis ! Si Merlin veut procéder à ses tripatouillages en DZ, eh bien, il lui est loisible de créer des colibris et des grizzlis et de les bidouiller ici, comme bon lui semble. Ces détails zoologiques réglés, je reviens à l’essentiel : un gentil monsieur tout plein, propre de sa personne, sérieux comme une barre de I qui aurait fait Stanford, jamais un mot au-dessus de l’autre, chantant au LA, toujours dans le ton du chef de la chorale, ne sortant jamais du rang, et n’y rentrant que sur signe du menton, fidèle avec un grand Pfuit, en un mot, un mec tout sucre tout miel et tout glycémie débordante a été transformé violemment en très très méchant grizzli affamé par Merlin l’Enchanteur. Alors, oui, je sais ! Vous allez me dire : «Mais pourquoi diantre, alors qu’il fait 44 degrés en Algérie, Merlin nous emmerde à venir ici transformer un colibri en nounours belliqueux ?» Bonne question, mais à laquelle je n’ai pas de réponse. Car, si j’en avais une de réponse, alors nous n’aurions pas eu besoin de faire appel à Merlin pour une telle métamorphose, H’didwane aurait largement suffi ! Je ne sais pas moi, pourquoi le colibri a été muté en grizzli. Et je sais encore moins pourquoi une fois cette transformation terminée, Merlin s’est mis à planter plein d’aiguilles dans la poupée du colibri-grizzli. Ma science du Merlin est très limitée. Et puis, dès que je vois un mec debout derrière une grosse marmite, touillant dedans à pleines louches, je suis aussitôt pris de nausées convulsives. Les odeurs sûrement. Non, pas celles du colibri, voyons ! Plutôt celles qui se dégagent de la grotte à grizzlis algériens. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 2543

Dernier sondage 
Estimez-vous nécessaire de durcir la législation contre les réseaux de migration clandestine ?

Oui : 89.9%%
Non : 9%
Sans opinion : 1,1%

 

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site