Jeudi 12 octobre 2017
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Régions  
Faits divers  
Culture  
Supplement TIC  
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Soit dit en passant  
Digoutage
Entretien
Pousse avec eux
Edition du jour
Nos archives en HTML


C’est une vie, ça ?

Par Hakim Laâlam  
Pi-Dabor, à l’origine déjà, désigner le responsable d’un
Salon du livre par le vocable de…

… commissaire, ça ne me rassure pas du tout !

Faut que cette histoire cesse ! D’une manière ou d’une autre. Pas à n’importe quel prix, d’accord, mais que ça cesse. Non, je n’utiliserais pas l’expression «Ça suffit» ayant peur de m’exposer à la fureur des papys qui font de la résistance, mais faut que ça s’arrête. Parce que c’est épuisant. On ne peut pas passer notre vie à ça. Y a tellement de belles choses à faire en principauté de Dézédie, ya bouguelb ! Prenez cet instant où j’écris la chronique. Je marque une pause, j’entrouvre ma fenêtre, et le soleil me submerge. Je jette un coup d’œil sur mon baromètre. Son aiguille est obstinément et délicieusement bloquée sur «Beau temps». Température à 10 heures 37, 23°. Au mois d’octobre ! Une fois la dernière ligne rédigée, le tout plus ou moins corrigé et envoyé à mon canard adoré, j’ai envie d’aller planter mes pieds fatigués dans le sable chaud. J’ai envie de boire goulûment ce thé brûlant en combustion permanente au café de la Placette, affolant mes papilles et mon taux de glycémie. J’ai tellement envie de tellement de choses, et il y en a tellement à faire que je ne peux me résigner à l’idée – tout comme vous, j’en suis convaincu – de passer le reste de ma chienne de vie à essayer de deviner si le bouquet de fleurs placé entre Abdekka et Medvedev a changé de couleurs au montage, s’il s’agit oui ou non d’images d’archives, si notre raïs adoré a bougé ses deux mains ou une seule, et si le Russe a pris des selfies qu’il compte balancer ensuite à la chaîne d’info continue Russia Today. Barakat ! Ce n’est plus une vie, ça ! Voir tout le monde se mouvoir alors que nous, nous restons scotchés à notre siège à attendre un frémissement, inaâl bouha miîcha ! La plaaaage, j’arrive ! Tout en fumant du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3700

  Édition papier
Voir la une du journal en PDF
     

Dernier sondage 
Pensez-vous que la Sonatrach doit être totalement réorganisée ?
Oui : 79,60%
Non : 12,50%
Sans opinion : 7,90%


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site