Voir Tous
Rubrique
Actualités

Conférence régionale Ouest des start-up intitulée «Oran Distrupt» «Il n’y a pas de place dans l’économie mondiale pour les pays qui n’innovent pas»

Publié par Amel Bentolba
le 21.03.2021 , 11h00
80 lectures

C’est sous le haut patronage du président de la République, le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Économie de la Connaissance et des Start-up, que s’est tenue hier à Oran, au Centre des conventions, la conférence régionale Ouest des start-up intitulée «Oran Distrupt». Intervenant en visioconférence à partir d’Alger, le premier ministre Abdelaziz Djerad a indiqué qu’à travers cette rencontre, le gouvernement confirme l’intérêt qu’il porte aux entreprises émergentes. «Nous croyons que l’innovation est notre seule issue pour construire une économie moderne qui s’appuie sur les capacités scientifiques de nos jeunes.»
Amel Bentolba - Oran (Le Soir) - Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre a mis l’accent sur l’importance que revêt l’innovation en tant que seul moteur dans le développement économique dans le monde entier. «Notre pays a grandement besoin d’entreprises créatrices de richesses qui absorbent les compétences diplômées de l’Université algérienne.»
À cet effet, le gouvernement a décidé, dira le Premier ministre, de soutenir tous les innovateurs où qu’ils se trouvent.
«Les efforts du gouvernement se sont manifestés par la mise en place d’un cadre organisationnel consacré aux entreprises émergentes et un fonds d’investissement qui leur assure le financement fluide pour les projets innovants et des avantages fiscaux. Ainsi que le lancement du premier accélérateur public des entreprises émergentes qui lancera ses propres branches à travers tout le pays.»
Pour Djerad,«il n’y a pas de place aujourd’hui dans l’économie mondiale pour les pays qui n’innovent pas. À cet effet et en application du programme du président de la République, le gouvernement a mis en place un plan de travail afin de passer rapidement vers une économie basée sur la connaissance et afin d’y parvenir, nous devons unir nos efforts et impliquer tous les acteurs qu’ils soient en Algérie ou bien à l’étranger. Bâtir l’Algérie nouvelle ne se fera qu’avec la participation de tous les enfants de l’Algérie».
Présidant la rencontre, Yacine Oualid, ministre délégué chargé des Start-up et de l’Innovation, était accompagné du ministre de l’Enseignement supérieur Abdelbaki Benziane, du ministre de l’Énergie Arkab, du ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du numérique, Ibrahim Boumzar, ainsi que Nazih Berramdane, conseiller du Président, chargé du mouvement associatif et de la communauté algérienne à l’étranger. Avec la participation des walis de Mostaganem et de Sidi-Bel-Abbès, l’objectif de cette édition était d’animer l’écosystème de l’innovation à l’échelle régionale.
Dans son allocution d’ouverture, M. Yacine Oualid, ministre délégué chargé des Start-up et de l’Innovation, a souligné que cette rencontre intervient dans un contexte de changement numérique, marqué par plusieurs défis pour passer à la numérisation de l’administration et la valorisation de l’économie numérique.
Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, estime que les entreprises émergentes sont l’un des moyens qui offre l’occasion aux jeunes de trouver de l’emploi. «C’est également un moteur principal pour l’économie nationale.
Nous allons continuer de mettre des passerelles entre l’Université et l’entreprise. Dans le cadre de cette nouvelle dynamique, nous allons nous concentrer sur la formation de nos étudiants et nous allons fournir tous les efforts afin d’améliorer la qualité de la formation et assurer les meilleures conditions pour développer le rendement de nos étudiants.»
L’évènement a réuni les start-uppeurs, porteurs de projets innovants, des experts en nouvelles technologies et des étudiants. Au programme, des panels d’experts algériens et internationaux qui devaient intervenir sur plusieurs thématiques, à savoir Fintech – Insurtech, Cloud – Saas et Mobility – Logistic. Une exposition était organisée en marge de la conférence, consacrée aux start-up activant dans l’ouest du pays.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 04-05-2021

Le football, c’est la guerre sans le fusil

​Le football est le jeu qui mobilise le plus. À ce jour, aucun autre sport ne peut lui contester son hégémonie, qu’il s’agisse de spectacles ou de pratiques. Il est dans toutes les discussions de ses fans

2

Actualités 11:00 | 04-05-2021

Oxygène Médicinal
La ressource qui a failli échapper à l’Algérie

L’Algérie dispose de capacités de production d’oxygène médicinal suffisantes pour faire face à une nouvelle vague importante de Covid-19. Mais la vente, en 2007, de 66% du capital de l’ex-Entreprise nationale des gaz industriels a placé le groupe allemand Linde Gas dans une position de monopole qui aurait pu être fatale pour le pays.