Voir Tous
Rubrique
Actualités

Huile de table Le bidon Safia pour répondre aux besoins urgents

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 15.01.2022 , 11h00
3130 lectures

L’huile de table a refait son apparition durant la semaine écoulée, au grand soulagement des consommateurs. En effet, tant au niveau des espaces improvisés, où les consommateurs pouvaient s’approvisionner directement du chargement, à l’instar de l’espace jouxtant le siège de la Centrale syndicale du boulevard Aïssat-Idir, ou bien encore au niveau de certaines supérettes de la capitale.
Abdelhalim Benyellès – Alger (Le Soir) - Ceux-ci avaient ouverte leurs portes aux consommateurs, hier vendredi, dans plusieurs localités de la capitale. Le consommateur n’a droit qu’à un seul bidon d’huile Safia au coût de 575 DA. Les files observées au cours de la semaine écoulée n’étaient pas très denses, et chaque arrivant pouvait acquérir un bidon sans perdre beaucoup de temps. Au niveau du point de vente du boulevard Aïssat-Idir, qui a servi de grosses quantités durant toute la semaine, l’opération était gérée par la Direction du commerce. Le citoyen est orienté directement vers le chargement sur un semi-remorque stationné sur une aire spacieuse. « Je viens d’arriver et ça n’a pas été assez long pour acquérir un bidon d’huile », témoigne un citoyen. Certes, la file n’est pas assez dense et l’organisation était parfaite durant toute la semaine.
Questionnés au sujet de la distribution, les agents en charge de l’organisation de la vente font savoir que l’opération se poursuivra dans les jours à venir. Hier, dès la matinée, une longue file de citoyen s’était formée devant une supérette de Bordj-el-Kiffan. Le gérant nous fait savoir que la quantité était suffisante pour répondre à la demande des premiers arrivants. 
Et, à son tour aussi, il assure que la distribution de bidons d’huile Safia de 5 litres est programmée chaque jour. Selon le même interlocuteur, cette opération consiste à répondre aux besoins urgents des citoyens en attendant la distribution massive de l’huile de table. L’huile manque, certes, depuis près d’un mois, mais bon nombre de patrons de supérettes s’accordent à imputer une part de la responsabilité de la pénurie au comportement du citoyen. «Si un même client arrive à s’accaparer près d’une dizaine de bidons d’huile, comment voulez-vous que le produit soit disponible ?» s’insurge l’un d’eux. Et à un autre d’ajouter qu’un seul bidon de 5 litres suffit largement aux besoins d’un foyer pour une durée de 20 à 30 jours.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 24-01-2022

Pour un partenariat université-entreprise argentin

Le partenariat université-entreprise est inscrit en caractères gras dans les missions de l’université depuis au moins l’avènement et la mise en œuvre du LMD (licence-master-doctorat). Le partenariat dont

2

Sports 11:00 | 25-01-2022

Ils se sont rencontrés dimanche à Paris
Amara-Belmadi, l’explication !

On en sait davantage sur les raisons qui ont poussé Djamel Belmadi à rallier directement Paris, vendredi soir, quelques minutes après avoir croisé le ministre de la Jeunesse et des Sports au