Voir Tous
Rubrique
Actualités

SESSION EXTRAORDINAIRE DU COMITÉ CENTRAL DU FLN Le dossier de demande ficelé hier

Publié par Mohamed Kebci
le 19.07.2021 , 11h00
1118 lectures
©Samir Sid

Les contestataires du secrétaire général du parti du Front de libération nationale multiplient les rencontres de concertation à l’effet de convoquer une session extraordinaire du comité central du front.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - L’instance nationale de coordination de cette contestation, constituée de neuf membres, instance susceptible d’être élargie à d’autres membres, s’est réunie, une nouvelle fois, hier. A l’ordre du jour de ce conclave tenu à Alger et qui s’est achevé peu après la mi-journée, la finalisation du dossier de demande de cette session extraordinaire auprès des services du ministère de l’Intérieur habilités. «Ce qui a été fait», assure Issaad Mohamed qui parle de pas moins de «260 signatures» de membres de cette instance qui ont été «officiellement authentifiés avec, précise-t-il, le numéro de la carte de militant de chaque signataire».
Notre interlocuteur qui ajoute que d’autres membres du comité central se manifestent encore pour se joindre à cette démarche contestatrice, affirme que la demande sera déposée après l’Aïd et se déclare confiant quant à la réponse favorable du ministère de l’Intérieur. «Nous agissons dans la légalité et notre dossier n’est entaché d’aucune irrégularité et nous ne voyons aucune raison à un éventuel refus», déclare encore le secrétaire de la mouhafadha de Blida, qui parle d’une proposition qui fait son petit-bonhomme de chemin.
Il s’agit, dit-il, de la mise sur pied, à l’occasion de la toute prochaine session extraordinaire du comité central, d’une «commission nationale qui sera chargée d’une double mission, celle de gérer la période post Abou Elfadhl Baâdji et celle de préparer le prochain congrès du parti». «Il n’est question que d’une idée naissante et il se pourrait qu’on opte pour une autre démarche surtout à la faveur de l’élargissement plausible de l’instance nationale de contestation actuellement composée de 9 membres.» «ll se pourrait que d’autres factions de la contestation se fassent représenter au sein de cette instance de coordination de la contestation», estime Issaâd Mohamed qui se dit convaincu que la démarche des contestataires de l’actuelle direction nationale du vieux front du pouvoir «aboutira bientôt».
À propos de la contre-attaque toute récente du secrétaire général du parti, portant convocation d’une vingtaine de membres du comité central par-devant la commission de discipline du parti, le mouhafadh de Blida dit «ne pas y accorder de l’importance», mettant cette réaction sur le compte d’une «panique» qui s’est emparée de la direction devant «l’amplification significative de la contestation avec des pans entiers de la base qui rejoignent ce mouvement».
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-07-2021

LE MAKHZEN UTILISE PEGASUS CONTRE SES ALLIÉS ET SES ENNEMIS
Maroc, la grande kechfa !

Le Maroc est accusé avec d’autres États d’avoir utilisé Pegasus, un logiciel développé par une entreprise israélienne, pour espionner les smartphones de nombreuses personnalités à travers le monde. Les services de renseignement

2

Actualités 11:00 | 24-07-2021

VALSE-HÉSITATION ET TÂTONNEMENTS EN SÉRIE
Qui dirige le Maroc ?

Depuis quelque temps, le Maroc déroute les observateurs par sa politique tâtonnante et parfois franchement aventureuse. Pour une monarchie qui a toujours fonctionné dans l'ordre et la discipline hérités d'une