Voir Tous
Rubrique
Actualités

COMMISSIONS PERMANENTES DE L’APN Le FLN sauve les meubles

Publié par Mohamed Kebci
le 25.07.2021 , 11h00
1522 lectures

Le parti du Front de libération nationale sauve quelque peu les meubles en sauvegardant la présidence de commissions permanentes de l’Assemblée populaire nationale, au nombre de trois, des commissions de souveraineté, ceci même s’il lâche une commission tout aussi emblématique, celle de la défense nationale, lui qui avait perdu la bataille de la coordination du gouvernement et celle de la présidence de la Chambre basse du Parlement.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Avant de prendre leurs vacances demain à l’occasion de la cérémonie de clôture de la session parlementaire, les nouveaux députés issus des élections législatives anticipées du 12 juin écoulé devront installer, aujourd’hui, les commissions permanentes de l’Assemblée populaire nationale.
Des commissions permanentes au nombre de douze dont la répartition parmi les six groupes parlementaires a, comme le veut la «tradition», suscité des tractations tant les postes que suggèrent des structures, 36 entre président, vice-président et rapporteur, sont la source de moult privilèges tant financiers que de prestige, celui d’être en contact avec le haut lieu et s’en prévaloir au moment opportun.
Des tractations ayant été rudes concernant la nature des commissions à diriger car, pour le nombre de ces structures devant revenir à chaque groupe parlementaire, elle a été en fonction de l’étendue du groupe parlementaire. Ainsi, le parti du Front de libération nationale, avec ses 98 députés, s’est vu attribuer trois commissions permanentes. Celle des finances et du budget, celle des affaires juridiques et administratives et des libertés et, enfin, la commission des affaires étrangères, de la coopération et de l’émigration auxquelles il tenait tant. Surtout après avoir perdu la double bataille du gouvernail de l’exécutif et du perchoir de la Chambre basse du Parlement au profit d’indépendants. Second parti en termes de consistance du groupe parlementaire, le Mouvement de la société pour la paix, avec ses 65 députés, s’est vu attribuer la présidence de deux commissions permanentes, celle de l’éducation et de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des affaires religieuses et celle de la jeunesse et des sports et de l'activité associative est compétente pour les questions relatives à la jeunesse et aux sports et à l'activité associative.
Le Rassemblement national démocratique s’est également adjugé, avec ses 57 députés, la présidence de deux commissions, celle de la culture, de la communication et du tourisme et celle de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle alors que les indépendants ont hérité de trois commissions, celle des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification, celle de l'agriculture, de la pêche et de la protection de l'environnement et, enfin celle des transports et des télécommunications.
Arrivés en cinquième et sixième positions, le Front el Moustakbal (48 députés) et le Mouvement el Binaa (39 députés) ont hérité, chacun, de la présidence d’une seule commission permanente, la commission de l'habitat, de l'équipement, de l'hydraulique et de l'aménagement du territoire et de la défense nationale respectivement.
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément