Voir Tous
Rubrique
Actualités

EXAMENS DE FIN D’ANNÉE Les dates divisent les partenaires sociaux

Publié par Rym Nasri
le 04.05.2021 , 11h00
629 lectures

Nombre de parents d’élèves appellent à décaler les dates des examens de fin d’année. Ils pointent du doigt les mouvements de grève qu’a connus le secteur de l’éducation nationale qui auraient causé des retards dans les programmes. La tutelle va-t-elle céder ?
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Le secteur de l’éducation nationale est dans la tourmente. Les examens de fin d’année suscitent l’inquiétude des parents qui appellent au report de leurs dates. Ils estiment que les mouvements de grève des enseignants observés ces derniers mois vont engendrer un retard dans les programmes scolaires. 
Une démarche à laquelle n’adhère pas l’Association des parents d’élèves. Selon son président, Khaled Ahmed, les grèves qu’a connues le secteur n’ont pas eu d’impact sur les cours et le programme scolaire. «Il s’agit de deux grèves de deux jours chacune, dont le taux de suivi ne dépassait pas 20%», explique-t-il. Et de poursuivre : «Seule une grève d’une semaine pourrait se répercuter sur l’enseignement des élèves.» Il appelle ainsi les autorités concernées à ouvrir le dialogue afin, dit-il, «d’éviter le pire et de trouver les solutions adéquates à la crise que vit le secteur de l’éducation nationale». 
Hors cette association, de nombreux parents d’élèves plaident pour le décalage des dates des examens de fin d’année. Lancé sur les réseaux sociaux, leur appel pourrait-il contraindre le ministère de l’Éducation nationale à céder ? Le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) assure que le calendrier des examens de fin d’année  2020-2021 des trois cycles ne connaît actuellement aucun changement. «Il y a eu de nombreuses protestations des enseignants dans plusieurs wilayas, surtout à l’ouest du pays où les élèves ont perdu beaucoup de jours d’enseignement. 
Ce qui laisse libre champ à la spéculation et aux appels pour le report des dates des examens de fin d’année», souligne son secrétaire général, Boualem Amoura. Pour lui, l’année scolaire 2020-2021 a non seulement démarré «faux» mais elle a été «bâclée». Il rappelle, à cet effet, qu’outre la rentrée des classes qui a eu lieu tardivement, soit le 21 octobre 2020 pour les écoles primaires et le 4 novembre pour les collèges et lycées, cette année scolaire qui intervient en pleine pandémie de Covid-19 a été également marquée par la réduction du volume horaire des cours à moins 50%. 
«Durant le mois de Ramadhan, toutes les matières ayant plus de quatre séances par semaine ont été dépourvues d’une heure de cours par semaine», note-t-il. Repousser les dates des examens de fin d’année est, pour le secrétaire général du Satef, «irraisonnable». «Il ne faut pas oublier que les grandes chaleurs vont bientôt arriver dans les régions du sud du pays et qui pénaliseront les élèves», dit-il. 
Fixés dernièrement par le ministère de l’Éducation nationale, l’examen de 5e est prévu le 2 juin prochain, l’examen du certificat d’enseignement moyen (BEM) se déroulera du 15 juin au 17 juin, et le baccalauréat du 20 juin au 24 juin.
Ry. N.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-05-2021

Mesures prévues par l’avant-projet de LFC
Ce qui va changer au quotidien

L’avant-projet de loi de finances complémentaire 2021, en plus des ajustements budgétaires qu’il est censé apporter, introduit plusieurs mesures, notamment de facilitation en faveur de l’investissement et

2

Soit dit en passant 11:00 | 12-05-2021

En quoi l’ennemi n’est absolument pas commun !

Rester vigilant et ne rien négliger de ce qui se prépare à notre insu. Comprendre à quoi

3

Pousse avec eux 11:00 | 12-05-2021

Khawa-khawa, benti-oulidi !

4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 12-05-2021

Khaoua-khaoua... à nos frontières !

5

Pousse avec eux 11:00 | 10-05-2021

Le bal des vampires à poils et à vapeur !