Voir Tous
Rubrique
Actualités

Djamaâ El Djazaïr Les prières d'el-isha et taraouih interdites durant le Ramadhan

Publié par APS
le 12.04.2021 , 11h00
195 lectures
Djamaâ El Djazaïr restera ouvert pour l'accomplissement des prières lors du mois sacré de Ramadhan, à l'exception d'el-isha et taraouih, indique un communiqué des services de la Wilaya d'Alger.
«En prévision du mois sacré de Ramadhan et suite à la décision de la Commission ministérielle de la fatwa relative à l'ouverture des mosquées concernées par la prière du vendredi et les cinq prières pour l'accomplissement des taraouih, le wali d'Alger tient à informer l'ensemble des citoyens d'Alger que toutes les mosquées concernées par la prière du vendredi et les cinq prières devront être ouvertes pour l'accomplissement des taraouih, et ce, conformément aux recommandations de la Commission ministérielle de la fatwa relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs», précise le communiqué.
Concernant Djamaâ El Djazaïr, le communiqué a noté que «la mosquée restera ouverte pour l'accomplissement des prières à l'exception d'el-isha et taraouih», et ce, dans le cadre de «la prévention de la pandémie de Covid-19, la lutte contre sa propagation et la préservation de la santé du citoyen», rappelant l'impératif «respect de tous les protocoles sanitaires accompagnant l'ouverture des mosquées et l'accomplissement des taraouih».
APS

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 04-05-2021

Le football, c’est la guerre sans le fusil

​Le football est le jeu qui mobilise le plus. À ce jour, aucun autre sport ne peut lui contester son hégémonie, qu’il s’agisse de spectacles ou de pratiques. Il est dans toutes les discussions de ses fans

2

Actualités 11:00 | 04-05-2021

Oxygène Médicinal
La ressource qui a failli échapper à l’Algérie

L’Algérie dispose de capacités de production d’oxygène médicinal suffisantes pour faire face à une nouvelle vague importante de Covid-19. Mais la vente, en 2007, de 66% du capital de l’ex-Entreprise nationale des gaz industriels a placé le groupe allemand Linde Gas dans une position de monopole qui aurait pu être fatale pour le pays.