Actualités / Actualités

AÏMENE BENABDERRAHMANE :

«Ouvrir 30 agences bancaires par an»

En présentant le plan d’action de son gouvernement, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a annoncé l’ouverture de 30 agences bancaires chaque année, comme il a affirmé que la relance du secteur de l'industrie pharmaceutique avait permis une baisse de la facture d'importation de 500 millions de dollars attendue pour l’année en cours.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Peu d’annonces et très peu de chiffres. Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane s’est contenté, hier devant les députés, de présenter les grandes lignes du plan d’action de son gouvernement, expliquant qu’en élaborant son programme, l’Exécutif avait pris en considération l'aspect opérationnel avec classement des priorités en fonction des exigences de la conjoncture actuelle.
Il a appelé tout un chacun, quel que soit son poste de responsabilité, à se mobiliser et à conjuguer les efforts afin de relever les défis auxquels fait face l'Algérie en vue de garantir une vie décente aux citoyens.
«Le gouvernement s'emploiera sans relâche à valoriser et à consolider les acquis et réalisations (...), et continuera à aller de l'avant dans l'accomplissement de ce qui reste des objectifs et engagements dans le cadre de l'édification des fondements de l'Algérie nouvelle», a-t-il lancé.
L’orateur a affirmé que le gouvernement est déterminé à œuvrer pour concrétiser réellement la volonté de bâtir une Algérie nouvelle, en réponse aux aspirations du peuple algérien «qui n'a de cesse de plaider pour un État de droit et de souveraineté et à aspirer à une gouvernance économique moderne et transparente, souhaitant voir l'instauration d'une politique sociale juste et équitable, loin des pratiques de la corruption et du népotisme qui ont gangrené l'économie nationale».
«Cette démarche vise à rétablir la confiance de notre vaillant peuple dans les institutions de l'État et reprendre son rôle en tant que partenaire contribuant à l'émergence de pratiques politiques saines et démocratiques», a-t-il expliqué.
Selon lui, le plan d'action du gouvernement sera concrétisé par l'adoption de feuilles de route sectorielles élaborées par chaque département ministériel qui sera chargé de définir la matrice des activités et les objectifs attendus de chaque activité, ainsi que les délais de mise en œuvre prévus.
Dans ce cadre, un mécanisme de suivi et d'évaluation périodique de la mise en œuvre de son plan sera mis en place selon des indicateurs quantitatifs précis.
Pour atteindre les objectifs tracés dans ce programme, l’orateur a appelé à la conjugaison des efforts de tous, en affirmant la volonté de l’Exécutif de travailler avec toutes les bonnes volontés dans ce pays, au service des intérêts de notre pays et des concitoyens.
«Le gouvernement travaillera avec les différents partenaires avec sincérité et abnégation, afin d'atteindre les objectifs de nos programmes et plans qui visent un développement inclusif et équilibré, afin d'améliorer la situation et la stabilité de l'Algérie au niveau intérieur et promouvoir sa place dans le concert des nations», a-t-il dit.
Au titre des annonces, le Premier ministre a fait savoir que le réseau des banques et des assurances sera densifié avec l'ouverture de 30 nouvelles agences bancaires tous les ans et l’augmentation du nombre des agences d'assurances de 5% par an.
«Le gouvernement s'emploiera à consolider les piliers de la reprise économique via une réforme globale et la modernisation du système bancaire et financier pour le rendre plus efficace et plus attractif, renforcer son apport au développement de l'économie nationale, améliorer sa gouvernance, promouvoir le professionnalisme de ses différents acteurs et densifier le réseau des banques et des assurances», a-t-il lancé. Il a soutenu que le plan d'action du gouvernement vise, dans le contexte de la reprise et de la relance économique, à relever le défi consistant à assurer la viabilité de la finance publique, en sus de financer le plan de la relance économique, dans le but d'accroître l'investissement et la diversification économique et de s'orienter vers l'augmentation du niveau des exportations hors-hydrocarbures.
Dans le secteur du tourisme, il a annoncé le soutien à l'activité des agences de voyages en particulier, la facilitation des procédures de visas au profit des touristes étrangers, mais aussi en favorisant l'émergence de pôles touristiques d'excellence, répondant aux standards internationaux, notamment de nature culturelle, cultuelle et au niveau des régions du Sud.
M. Benabderrahmane a affirmé, en outre, que la relance du secteur de l'industrie pharmaceutique avait permis une baisse de la facture d'importation, avec une économie de 500 millions de dollars escomptée pour l'année 2021 et le maintien de ce rythme les années à venir, en veillant à asseoir les bases d'un partenariat rentable fondé sur le transfert de technologies.
Il a précisé que le gouvernement vise à atteindre l'autosuffisance dans le domaine de la fabrication de médicaments pour accéder aux marchés extérieurs, expliquant que ce secteur a un caractère prioritaire.
Selon lui, les investissements seront orientés vers les médicaments à haute valeur ajoutée, notamment les médicaments anticancéreux, les insulines et autres produits strictement importés de manière à couvrir 70% des besoins nationaux et à réduire les déséquilibres de la balance commerciale.
K. A.