Actualités / Actualités

VENTILATION, CHAUFFAGE ET CLIMATISATION

Plusieurs nouveautés au salon d’Alger

Très affectées par la pandémie de Covid-19, plusieurs entreprises activant dans le domaine du chauffage, de la ventilation et de l'air conditionné ont pris part à la 2e édition du Salon international de la ventilation, chauffage et climatisation (Sivecc). Elles aspirent à promouvoir leur activité et à booster leurs ventes. Toute une panoplie d’équipements de ventilation, chauffage et climatisation a été exposée dans les stands de ses entreprises.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) – Le Salon international de la ventilation, chauffage et climatisation (Sivecc) est de retour. Après une absence forcée d’une année en raison de la pandémie de Covid-19, la deuxième édition de ce rendez-vous professionnel a ouvert ses portes hier lundi, à Alger.
Plus d’une soixantaine d’exposants ont pris part à ce salon qui a réuni des entreprises privées et publiques des équipements et services en froid et climatisation et génie climatique et électrique.
Spécialisée dans la climatisation, le chauffage et les tubes, l’entreprise Chiali Trading, filiale du groupe Chiali, est venue de Sidi-Bel-Abbès promouvoir ses produits.
«Le Groupe Chiali commercialise des produits divers destinés aux professionnels et aux particuliers. Nous disposons d’une panoplie de produits : des radiateurs, des cumulus, des chauffages, des chaudières, des tubes PEHD, PVC ou encore multicouches», précise Abderrahim Bennabi, chargé de marketing du Groupe Chiali.
Si la filiale Chiali Trading n’existe que depuis 2017, la maison mère le Groupe Chiali, elle, est depuis de longues années, «leader africain dans la fabrication de tubes», affirme-t-il. Autre activité de cette entreprise, la commercialisation d’une gamme d’appareils de chauffage provenant d’Italie. «Ces appareils aux normes européennes sont sous la garantie du Groupe Chiali. Afin d’assurer leur bon fonctionnement malgré plusieurs années d’utilisation, un service après-vente est mis à la disposition des clients. Nous assurons également les pièces de rechange alors que la plupart de nos concurrents n’en disposent pas», fait remarquer le chargé de marketing du Groupe.
Même ambition chez la Sarl Energical implantée à Ghardaïa. Selon son commercial, Salah Addoun, ce salon est une opportunité pour faire connaître les nouveaux produits de l’entreprise. Il cite l’exemple de la chaudière murale mise au point par Sarl Energical dont la commercialisation est prévue pour bientôt.
«Nos produits sont certifiés Iso et nous essayons toujours de produire aux normes européennes pour satisfaire la demande de nos différents clients : entreprises publiques, entrepreneurs, promoteurs et grand public», note-t-il. Créée en 1999, cette entreprise spécialisée dans la fabrication des accessoires de branchement d’électricité, gaz et plomberie sanitaire, a été, elle aussi, impactée par la crise sanitaire de Covid-19. «Nous disposons de produits homologués destinés aux projets d’État. Depuis l’avènement de la pandémie, nous avons enregistré un recul en termes de ventes», souligne Salah Addoun, avant de préciser que le marché aujourd’hui, tend à s’animer.
Organisé par MSPUB, le Sivecc qui s’étale sur quatre jours, est désormais le rendez-vous incontournable des professionnels du domaine du chauffage, de la ventilation et de la climatisation. «C’est un secteur qui est en difficulté, notamment en termes de règlementation liée à l’importation pour les produits provenant de l’étranger, et pour la matière première et le manque d’aide pour les produits fabriqués localement», souligne l’organisatrice, Mme Lebib.
Cette deuxième édition a enregistré la participation de quelques institutions publiques, notamment l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi), l’Institut algérien de normalisation (Ianor), l’Institut national algérien de la propriété industrielle (Inapi) et l’Office national de métrologie légale (ONML).
On note également la participation d’un club scientifique de l’université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB). «Nous essayons d’encourager les étudiants en leur permettant de se rapprocher des entreprises pour s’enquérir du monde du travail. C’est aussi une occasion pour rencontrer les professionnels du secteur pour la concrétisation de leurs innovations», dit-elle.
Ry. N.