Voir Tous
Rubrique
Actualités

Covid-19 Reprise de la demande sur les produits de protection

Publié par Massiva Zehraoui
le 25.07.2021 , 11h00
645 lectures
©Toufik Doudou / PPAgency

La nouvelle vague des contaminations à la Covid-19 a manifestement entraîné un boom de la demande sur les produits d’hygiène et désinfectants. De nombreux gérants de pharmacies approchés hier à Alger ont relevé la propension des citoyens à réclamer du gel hydroalcoolique et des masques de protection en particulier. Outre ces produits, la vitamine C et le zinc connaissent également une progression significative en termes de ventes, presque simultanément avec l’augmentation du nombre de cas d’infection.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Les pharmaciens et gérants des officines ont observé un pic de la demande sur ces produits de prévention contre le virus qui continue de sévir. Un constat unanime, si l’on se fie aux témoignages recueillis dans l’enceinte des différentes pharmacies de la capitale.
Le gel hydroalcoolique et les masques de protection se classent dans la catégorie des produits « vedettes » tant ils sont les plus sollicités par les clients depuis le début de la pandémie. « Il est vrai que nous n’avons jamais cessé de vendre ces produits en particulier, mais nous constatons ces derniers jours, un pic de la demande », a témoigné Meriem qui gère une pharmacie située à Sidi-M’hamed. D’après elle, il est évident que cet état de fait est lié à l’évolution de la situation sanitaire. L’apparition de ce nouveau variant a déclenché un sentiment d’anxiété chez de nombreux concitoyens. « Naturellement pour s’en prémunir, ils se ruent sur ces produits », précise-t-elle.
Meriem fera remarquer que c’est de façon périodique que la vente de gel ou de masques entre autres, enregistre une hausse. C’est-à-dire « à chaque nouveau pic des contaminations ». La plupart des clients qui se trouvaient sur les lieux à ce moment ont confirmé cette tendance. Les solutions hydroalcooliques étaient particulièrement réclamées ce matin. « J’avoue que cela fait un bon moment que je n’avais pas acheté de gel hydroalcoolique», lance un homme dans la quarantaine venu s’approvisionner en produits d’hygiène. Comme les autres, la dégradation de la situation sanitaire l’a incité à recourir à l’utilisation des produits connus pour être efficaces contre la propagation du virus.
Outre les solutions hydroalcooliques, les lingettes antiseptiques et les masques, d’autres produits comme le zinc et la vitamine C font également l’objet d’une forte demande en ces temps de crise sanitaire. Les professionnels reconnaissent que les ventes ont pratiquement doublé ces derniers jours.
En dépit du fait que de nombreux spécialistes remettent en cause les prétendus avantages du zinc et de la vitamine C qui consistent à prévenir les complications causées par l’épidémie, plusieurs pharmaciens les recommandent.
Chose que nous expliquera un autre gérant d’une officine proche de l’hôpital Mustapha-Pacha. « Pour ma part, j’ai remarqué un choc de la demande sur la vitamine C notamment », précise-t-il, en faisant savoir que le zinc ou encore la vitamine C contribuent d’une certaine manière à renforcer le système immunitaire. « Beaucoup de réclamations me sont faites dans ce sens », a-t-il souligné. Il confirme que depuis près de deux semaines environ, la grande partie des clients qu’il reçoit lui demande de la vitamine C, relevant d’ailleurs qu’il a écoulé son stock et qu’il devra s’approvisionner dès demain. Ce gérant tient à préciser qu’après avoir connu une accalmie de quelques mois, la vente de ces produits a effectivement augmenté. « C’est tout à fait normal, vu que la situation l’impose à la population », dit-il en rassurant, par ailleurs, sur la disponibilité de tous les produits de protection et de prévention contre la Covid-19.
Pour le responsable d’une autre pharmacie de quartier située à Alger-Centre, la disponibilité de la vitamine C par exemple ne constitue pas pour le moment un problème. Toutefois, la situation risque très vite de basculer vu la demande. « Il faut dire que ces produits sont continuellement réclamés par les clients. Comme c’est un quartier populaire, les achats de ce type se multiplient », soutient-il. Pour ce qui est des masques et des produits désinfectants, il se montre plus rassurant, en avançant que l’offre correspond à la demande du marché. De ce fait, il n’y a aucun risque de pénurie.
À l’instar de ces gérants d’officine, d’autres pharmaciens ont indiqué que de plus en plus de citoyens viennent se procurer des masques protecteurs et autres produits désinfectants. D’aucuns prévoient une explosion de la demande, si ce n’est déjà le cas, étant donné la flambée du nombre de contaminations. Selon eux, bien que le contexte ne prête guère à l’enchantement, c’est quand même une bonne chose que de constater que les citoyens prennent conscience du danger que constitue ce virus, et recourent à tous les moyens de protection pour y faire face.
M. Z.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément