Voir Tous
Rubrique
Actualités

RÉFORME HOSPITALIÈRE Tebboune exige un calendrier clair

Publié par Mohamed Kebci
le 04.05.2021 , 11h00
822 lectures

Le président de la République veut un calendrier clair concernant la mise en œuvre du projet de réforme hospitalière auquel est dédié tout un secrétariat d’État.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Le secteur de la santé a été un des dossiers au centre du Conseil des ministres d’avant-hier. Notamment dans son volet inhérent à la réforme hospitalière à propos de laquelle Abdelmadjid Tebboune a réclamé un calendrier clair concernant la mise en œuvre de ce projet. Aussi, il a ordonné l'ouverture du dialogue avec les différents partenaires sociaux dans le secteur de la santé pour l'examen de la situation socioprofessionnelle des personnels, des partenaires sociaux qui ne cessent, depuis quelque temps, de tirer la sonnette d’alarme, brandissant la menace d’un débrayage pour faire valoir leurs revendications. 
Aussi, le chef de l’État a insisté sur l’impérative organisation des urgences et autres services hospitaliers pour améliorer la relation du citoyen avec l'hôpital, la mise en place d'une approche prenant en compte l'efficacité du service civil en vue de l'encouragement des compétences nationales et de la protection de la santé publique.Ceci dit, Tebboune n’a pas manqué à l’occasion, de saluer la performance du système de santé face à la Covid-19, félicitant dans la foulée tous les personnels du secteur.
Autre secteur en proie, depuis quelques jours déjà, à une contestation de pans entiers de ses personnels avec une grève de trois jours envisagée par l’intersyndicale du secteur les 9, 10 et 11 du mois de mai courant, l’éducation. À ce propos, Tebboune a instruit la tutelle à engager un dialogue avec les différents partenaires sociaux aux fins d'améliorer la situation socioprofessionnelle des employés du secteur et à revoir le statut particulier de l'enseignant.
Dans le secteur de l’habitat, le président de la République a insisté sur l’impératif parachèvement de tous les programmes et projets de réalisation de logements, toutes formules confondues, notamment les logements AADL, en consécration de l'engagement de l'État à garantir des logements aux citoyens, particulièrement à la classe moyenne. Il a aussi ordonné d’accélérer le lancement de la banque de l'habitat pour une meilleure maîtrise de la politique du logement. 
Une banque qui réunira toutes les instances de financement et ouvrira la voie aux privés pour participer à son capital. Par ailleurs, le chef de l’État a ordonné d’accentuer le contrôle et contrer toute tentative, ou opérations de détournement des terres agricoles de leur vocation, notamment les terres boisées et irriguées, instruisant l’exécutif d’élaborer un texte de loi relatif à la préservation des terres relevant du domaine de l'État et de régulariser tous les dossiers de propriété foncière en suspens. Les élections législatives anticipées du 12 juin prochain ont été également abordées lors de cette réunion périodique du Conseil des ministres. Le président de la République a invité à la mise à la disposition de tous les moyens de l'Autorité nationale indépendante des élections. À ce titre, il a ordonné la mise en place d'un plan de prévention sanitaire à l'occasion de ce scrutin, couvrant les encadreurs, les centres et les bureaux, et ce, en coordination avec le ministère de la Santé et l'ensemble des services concernés, la suspension totale des activités de terrain des membres du gouvernement avant et durant la campagne électorale qui démarrera le 17 mai courant.
Abordant le secteur du commerce, le chef de l’État a invité à la valorisation des efforts consentis dans le cadre de la vision prospective afin de faire sortir le secteur du flou qui plane sur la nature et l'organisation des activités commerciales, la création d’un nouveau réseau de statistiques en tant que mécanisme reposant sur des véritables indicateurs pour une économie transparente. Un réseau qui devra prendre en ligne de compte la production, l'importation, la consommation nationale, et portera sur toutes les communes du pays, dans le but de déterminer avec précision les besoins nationaux.
S'agissant du projet d'ordonnance modifiant et complétant l'ordonnance 75-59 du 20 Ramadhan 1395 correspondant au 26 septembre 1975 portant de commerce, modifiée et complétée, visant à adapter le système législatif au développement de l'activité commerciale, le Conseil des ministres a approuvé, sur demande du ministre de la Justice, la poursuite de l'examen du texte pour permettre aux jeunes porteurs de projets de créer des start-up suivant un dispositif juridique adapté et simplifié qui favorisera la concrétisation de leurs idées et la valorisation de leurs contributions à la production nationale.
M. K.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-05-2021

Mesures prévues par l’avant-projet de LFC
Ce qui va changer au quotidien

L’avant-projet de loi de finances complémentaire 2021, en plus des ajustements budgétaires qu’il est censé apporter, introduit plusieurs mesures, notamment de facilitation en faveur de l’investissement et

2

Soit dit en passant 11:00 | 12-05-2021

En quoi l’ennemi n’est absolument pas commun !

Rester vigilant et ne rien négliger de ce qui se prépare à notre insu. Comprendre à quoi

3

Pousse avec eux 11:00 | 12-05-2021

Khawa-khawa, benti-oulidi !

4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 12-05-2021

Khaoua-khaoua... à nos frontières !

5

Pousse avec eux 11:00 | 10-05-2021

Le bal des vampires à poils et à vapeur !