Voir Tous
Rubrique
Actualités

Digitalisation de la SAA Un domaine de développement du PIB national

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 13.10.2021 , 11h00
231 lectures

La société nationale d’assurance SAA a procédé, hier, au siège de la direction au quartier d’affaires de Bab Ezzouar, au lancement de l’opération de paiement en ligne entrant dans le cadre de la démarche de modernisation et de diversification des prestations d’assurance dans ses différents segments. Le site de la SAA lancé en 2019 fait peau neuve à l’occasion. Le paiement en ligne sur le site web marchand de la SAA concerne plusieurs produits mis à part l’assurance automobile en raison de la contrainte de la signature électronique. Ce produit a, de ce fait, été reporté à une date ultérieure.
Abdelhalim Benyellès - Alger Le Soir) - La société publique des assurances, qui existe depuis 58 ans, a lancé cette nouvelle application de paiement en ligne qui concerne les assurances multirisques habitation et l’assurance catastrophes naturelles. Les concepteurs de ce nouveau projet précisent que la souscription en ligne assure « une proximité virtuelle et par-delà même un gain de temps et aussi  des tarifs attractifs » en raison de la suppression des frais de gestion et intermédiaires. Selon le P-gd Nacer Sais, cette opération de numérisation de la société avec l’amélioration de la qualité de son site web constitue un événement dans la mesure où il entre dans le cadre du plan de modernisation de la SAA qui existe depuis 58 ans et qui fait face à la concurrence des autres assureurs nés depuis 1995 avec l’avènement de l’ouverture du marché au privé. Ceci représente, selon lui, un saut qualitatif en direction de  l’amélioration du PIB national. La santé financière de la société, que la premier responsable qualifie de « marge de solvabilité », il l’évalue à 42 milliards de dinars, ce qui est, selon lui, très positif, puisqu’il permet à la SAA de « tenir tous ses engagements vis-à-vis des assurés ».
C’est dans ce contexte que le P-dg définit les missions de l’opérateur public d’abord par l’allègement des charges de l’État et ensuite dans la participation aux financements de l’État permettant ainsi à la « SAA de participer à l’investissement national ». « L’un des objectifs de la société nationale des assurances est d’alléger le fardeau financier qui pèse sur l’État, citant l’exemple les derniers incendies qui ont ravagé plusieurs régions du pays », explique-t-il concrètement. 
Devant un parterre de journalistes,  Nacer Sais citera, à l’occasion, les carences enregistrées dans le domaine : « Nous sommes à la traîne .» Et d’ajouter : « Puisque les assurances en Algérie participent à hauteur de 0,7% au PIB national alors que la moyenne mondiale est de l’ordre de 6,5% ». Les causes de ce sous-développement, il les renvoie à la concurrence tarifaire entre les différents assureurs nationaux notamment dans le domaine automobile, le manque d’innovation dans le développement de certains segments à l’instar de l’assurance habitation et les effets des catastrophes naturelles. « Malgré l’importance du parc habitation en Algérie, moins de 10% seulement sont assurées », révèle-t-il. « Nous devons aussi penser à promouvoir le segment de l’assurance multirisques agricole », poursuit-il. Questionnés au sujet de l’application du paiement électronique pour l’assurance automobile, les concepteurs du nouveau projet numérique diront que le procédé est confronté actuellement aux contraintes administratives et législatives en raison du problème de la signature électronique. Pour le moment, la numérisation concerne uniquement le volet du devis, diront-ils.
Enfin, à une question très pertinente relative à l’éventualité de compression de personnel de la SAA avec l’introduction du e-paiement, le P-dg a tenu à rassurer les agents activant à travers toutes les agences du pays. « Afin d’éviter ce problème de compression de personnel, la SAA agira dans le sens du redéploiement de ses agents, et leur reconversion vers d’autres métiers au sein de la SAA, et ils sont nombreux », réitère-t-il.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 23-10-2021

Généralisation de l’arabe dans les administrations
Un autre ministère interdit l’usage du français

La généralisation de la langue arabe constitue visiblement la priorité de certains secteurs d’activité. Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, c’est au tour de celui

2

Contribution 11:00 | 25-10-2021

Réflexions sur l’enseignement des mathématiques en Algérie

Depuis la naissance des mathématiques en Grèce antique, on n’a pas cessé de les caricaturer en disant que tous ceux qui n’ont pas de répulsion pour elles sont voués aux belles carrières professionnelles. Rien n’est plus faux, si