Voir Tous
Rubrique
Actualités

AUTOROUTE EST-OUEST Vers l’abandon du tunnel de Djebel El-Ouahch

Publié par Ilhem Tir
le 26.01.2020 , 11h00
4278 lectures
Se dirige-t-on vers l’abandon des travaux concernant le tunnel T1 de Djebel El-Ouahch à Constantine ? Tout porte à le croire, si l’on se réfère au retard des travaux au niveau de ce tunnel, confiés en 2017 au groupement Cosider et l’italien TREVI et qui sont à l’arrêt depuis plusieurs mois, en attendant les résultats d’un rapport qui pencherait plutôt pour le renforcement du contournement.
Ilhem Tir - Constantine (Le Soir) - La solution pour le tunnel 1 de Djebel El-Ouahch qui a subi depuis le 1er janvier 2014 un effondrement partiel à cause d’un glissement de terrain, ne semble pas être trouvée en raison de la nature du terrain. «Ce glissement est un phénomène naturel qui ne peut, en aucun cas ,mettre en cause la qualité des travaux», avaient déclaré les différents responsables qui se sont succédé à la tête du département des travaux publics depuis cette date.
Le tunnel en question est inscrit dans le tracé de l’autoroute Est-Ouest, sur l’axe reliant directement Constantine à la commune de Zighoud-Youcef, et n’a servi que 3 mois avant sa fermeture. En février 2017, les travaux sur ce tunnel ont été confiés au groupement Cosider, chargé de mener cette tâche après l’achèvement de la phase d’étude.
Les conclusions de la commission technique composée d’experts algériens, canadiens, japonais et italiens effectuant un travail d’investigation pour déterminer l’ampleur des dégâts et les raisons de l’effondrement, ont été rendues également cette même année, soit 2017, et les experts avaient défini également les conditions de réouverture de ce tunnel au trafic routier.
Pour rappel, après l’effondrement de 2014, un enfoncement du terrain sur une centaine de mètres a été opéré et un contournement du tunnel T1 a été réalisé sur 13 km. Cette voie de contournement en 2x2 voies a coûté près de 8 milliards de dinars et réalisée par quatre entrepreneurs algériens, avant que le chantier ne soit renforcé par 4 autres entreprises nationales ,et mise en service en fin 2015.
Pour ce qui est du tunnel T1, toujours fermé, les travaux de réhabilitation n’ont toujours pas abouti ,malgré l’appel adressé à plusieurs experts internationaux en la matière. Serait-ce le moment de relancer les négociations avec le groupement japonais Coojaal ? Des négociations avaient été menées en 2015 puis en 2016, mais le contentieux qui n’a pas été réglé à temps a bloqué à chaque fois ces négociations.
Un flou total caractérise le dossier du tunnel T1 dont les responsables locaux n’ont pas été mis au parfum, mais certaines sources proches du dossier affirment que l’option de l’abandon de ces travaux, qui constitue un gouffre financier important, est en train de faire son chemin, en attendant une explication officielle.
I. T.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 19-10-2021

UN NOUVEAU DÉCRET POUR TRAQUER LES ORGANISATIONS TERRORISTES
L’étau se resserre autour du MAK et Rachad

Ayant déjà classé le MAK et Rachad comme organisations terroristes, l’Algérie fixe par décret les modalités d’inscription et de radiation de la liste nationale des personnes

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 18-10-2021

Le retour du harrag

Jamais, au grand jamais, il n'y a eu autant de départs de harragas ! La question intrigue...