Voir Tous
Rubrique
BILLET (PAS) DOUX

Bienvenue à l'arbitre-imam !

Publié par Maâmar Farah
le 29.11.2021 , 11h00
3133 lectures

Leur technique est simple : chaque année, ils collent de nouveaux rites absurdes à la pratique religieuse, des cultes totalement étrangers à la longue et authentique tradition malékite, et quand des esprits lucides réagissent devant ces énormités, ils les traitent de mécréants et d'antimusulmans ! Ces jours-ci, on parle beaucoup de cette «pause prière» instaurée par un arbitre de football censé appliquer les lois de la FIFA et rien de plus ! Et quand nous réagissons en insistant sur le caractère non conforme aux lois du football de cette scabreuse sortie arbitrale, les gardiens du temple, au lieu de nous répondre sur les faits et leur relation avec les règlements, s'en prennent tout de suite à notre «ignorance», voire à notre «opposition» aux valeurs de l'Islam.
Une simple question : pourquoi avoir attendu ce mois de novembre 2021 pour siffler cette pause ? Tous les arbitres musulmans ayant officié depuis la naissance du football auraient été donc dans l'erreur et il a fallu la lumière révélée à ce referee pour réparer la faute ! Idiotie que tout cela : une partie de football ne peut être arrêtée que dans les cas cités par l'international Football Association Board ; ce dernier ne donne pas le droit à l'arbitre d'interrompre le jeu dès qu'un adhan fuse des haut-parleurs d'une mosquée mitoyenne.
Je vous parlais de ces choses qu'on invente sans aucun fondement, de ces hadiths trafiqués et de tout ce folklore introduit par des hurluberlus qui n'ont rien à voir avec l'Islam. Sincèrement, à ce rythme, nous allons droit vers le mur. L'ignorance et l'archaïsme s'implantent durablement dans nos cités. La faiblesse du niveau intellectuel et de la conscience citoyenne mettent toute une génération à portée des bonimenteurs et autres charlatans qui sont à mille lieues de la religion. Quand des jeunes pensent qu'ils sont de bons musulmans en dénudant leurs mollets dans le froid glacial, moi, je doute de leur santé mentale. Cette tenue afghane bizarroïde n'est pas la tenue de l'Islam sinon on l'aurait connue et adoptée depuis des siècles !
Nous avons connu l'Islam sans barbe et sans khimar, l'Islam sans kamis pakistanais, ni costumes talibans. Il était beau l'Islam de nos parents. C'était un Islam couvé dans le cocon de l'âme algérienne. Pur et lumineux, il logeait dans les cœurs, entretenu par la flamme de la résistance et de l'engagement. Et c'est pour cela qu'il se traduisait par l'amour et la solidarité. Il était simplicité, sincérité, honnêteté. Cette pratique nouvelle n'est pas l'Islam; elle n'en porte pas la marque ! Miné par la haine, le refus de la modernité, l'archaïsme culturel, la misogynie et les calculs mercantiles, il faut lui trouver un autre nom pour qu'il ne souille plus le véritable Islam.
Quant à l'arbitrage du match NAHD-MCO et de sa géniale trouvaille, c'est l'affaire de la FAF qui doit nous prouver que c'est toujours une fédération de football et non une confrérie religieuse en gestation.
M. F.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 24-01-2022

Pour un partenariat université-entreprise argentin

Le partenariat université-entreprise est inscrit en caractères gras dans les missions de l’université depuis au moins l’avènement et la mise en œuvre du LMD (licence-master-doctorat). Le partenariat dont

2

Sports 11:00 | 25-01-2022

Ils se sont rencontrés dimanche à Paris
Amara-Belmadi, l’explication !

On en sait davantage sur les raisons qui ont poussé Djamel Belmadi à rallier directement Paris, vendredi soir, quelques minutes après avoir croisé le ministre de la Jeunesse et des Sports au