Rubrique
Constances

Au café du coin

Publié par Slimane Laouari
le 27.11.2019 , 11h00
1244 lectures

Dans cette petite localité de l’ouest d’Alger, il y a un café. Bien sûr, les cafés, il y en a beaucoup, trop pour certains. On ne va pas refaire le débat sur les «débits de boissons», comme on les appelle parfois pour changer, pour frimer ou pour éviter les répétitions. Bien sûr ici, on n’a pas besoin de tout ça parce que ça fait longtemps qu’on a décidé de faire simple. Ce n’est pas sûr qu’on appelle toujours un chat un chat mais on appelle quand même un café un café. Néanmoins, celui-là est un peu-beaucoup spécial. C’est le café des grands événements. Est-ce qu’il y a de grands événements en Algérie ? Ici, on n’a pas réponse à tout mais on sait qu’il y en a au moins trois : les grands matchs de foot, les grands matchs de foot et les grands matchs de foot. Et puis on «développe» : sur la première marche du podium, on retrouve l’équipe nationale acquise depuis l’avènement de Belmadi. Les mauvaises langues, c’est-à-dire les plus intelligents, disent «depuis le départ de Madjer» mais on l’a oublié depuis qu’il a trouvé du boulot au Yémen. Puis, la Coupe du monde. Avant, on supportait le Brésil une fois les Verts, en bons fils de famille qui n’aiment pas trop traîner dehors, sont rentrés à la maison. A la dernière, les choses ont été plus simples : on a vibré pour le Brésil tout seul. La France a gagné, tant pis, mais on tient la revanche : la France joue toujours aussi mal et Benzema brille de mille feux. Et puis la Ligue des champions. Il y a les partisans du Barça, les plus nombreux, et les fans du Real, les plus intelligents sans être forcément de mauvaises langues. Il y a aussi quelques brebis galeuses éparpillées entre Liverpool pour Mohamed Salah «le frère arabe», Manchester City pour Mahrez, le héros national sous-coté  au pays de la Perfide Albion et quelques résidus inaudibles des ex-grands. Ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu de Real-Barça. Ici, on ne dit pas «classico», c’est pour les neutres hypocrites qui font semblant de regarder le foot pour la «beauté du jeu». Le prochain aura lieu le 18 décembre puisqu’il a été reporté pour cause de Hirak en Catalogne.  Depuis le 22 février, les choses ont un peu-beaucoup changé ici. Le foot est toujours le sport-roi et le Hirak est devenu le roi tout court. Alors le vendredi, on va à la Grande-Poste puis on revient ici pour le bilan et les images. Ceux qui ne marchent pas viennent plus tôt. Après la prière. Tout le monde ne prie pas mais tous les cafés ferment pour cause de prière, on ne va pas refaire le débat, surtout qu’on ne peut pas refaire quelque chose qui n’a jamais été fait. Hier, c’était café toute la journée. Ici, il n’y a pas d’étudiants mais on va quand même suivre leur énième mardi. Le soir, on fera le bilan, juste avant Real-PSG.
S. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2020

Tebboune revoit le protocole officiel

Le Président Abdelmadjid Tebboune revoit le protocole en termes d’accueil des invités étrangers. C’est, en effet, au niveau du Palais d’El-Mouradia, siège de la présidence de la République, que Tebboune accueille de manière

2

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude