Voir Tous
Rubrique
Constances

Des banques ou des… banques algériennes ?

Publié par Slimane Laouari
le 05.04.2021 , 11h00
1996 lectures

Il paraît qu’on va bientôt ouvrir des banques algériennes à l’étranger, c’est le ministre des Finances qui l’a dit. Alors, Monsieur Benadbderrahmane, vous serez l’élu pour être le premier pour la première requête formulée dans cet espace. Ce n’est pas vraiment la marque de fabrique du coin de maison mais on va faire une exception, allez, disons pour la beauté du printemps. La voilà donc, la requête : quand vous entamerez votre entreprise — au sens d’entreprendre mais vous avez certainement compris — d’installation des banques algériennes dans certains pays du monde que vous avez certainement choisis déjà, songez à ouvrir quelques succursales du genre en… Algérie. Parce que, voyez-vous, Monsieur le Ministre, nous n’avons pas de banques dans notre cher, grand et beau pays. Ça fait longtemps que vous êtes dans les finances, vous êtes maintenant à la plus haute responsabilité du secteur et ce serait étonnant que vous ne sachiez pas qu’il n’y a pas de banques en Algérie. Comme la vocation d’un demandeur, c’est-à-dire de quelqu’un qui fait des… requêtes n’est pas vraiment d’être critique, on va pour l’essentiel rester dans le factuel. Être conciliant n’empêche pas pour autant d’exprimer ses surprises, comme celle de vous voir si enthousiaste à ouvrir des banques à l’étranger, ce qui revient, vous en conviendrez, à exporter quelque chose qu’on n’a pas ! Parce que les banques, Monsieur le Ministre, en 2021 et longtemps, très longtemps avant ça, presque à une autre ère géologique, les banques, c’est autre chose que ce qui y fait office dans notre beau et grand pays. La vocation d’un demandeur, c’est-à-dire celui qui formule des requêtes, toujours, n’est pas non plus de faire dans l’analyse savante en empruntant le langage des experts. S’agissant des banques, on n’en a vraiment pas besoin, le basique suffira, l’état des lieux étant ce qu’il est. Alors, le voici : dans notre grand et beau pays, il n’y a pas de banques. Il y a des guichets, et encore ! Une banque, ça rend d’abord la vie plus agréable à ses clients. Enfin, appelons-les ainsi, juste par commodité de langage, puisque ce ne sont que des… usagers. Ça facilite les choses en délivrant des cartes bancaires utilisables. En gérant les transactions réglées par chèque pour ne pas en dissuader les utilisateurs. Ça participe aux dynamiques économiques. Ça innove dans les formules de promotion. Ça ouvre des portes. Ça accompagne l’investissement utile. Ça encourage l’entreprise audacieuse. Ça aide à la transparence. Si c’est vraiment ce que vous voulez faire à l’étranger, faites le SURTOUT ici, le pays en a vraiment besoin. Pardon, Monsieur le Ministre, on vient d’apprendre que ce sont les banques… publiques algériennes que vous voulez exporter. Faites, Monsieur, faites, en la matière, nous avons notre dose.
S. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 04-05-2021

Le football, c’est la guerre sans le fusil

​Le football est le jeu qui mobilise le plus. À ce jour, aucun autre sport ne peut lui contester son hégémonie, qu’il s’agisse de spectacles ou de pratiques. Il est dans toutes les discussions de ses fans

2

Actualités 11:00 | 04-05-2021

Oxygène Médicinal
La ressource qui a failli échapper à l’Algérie

L’Algérie dispose de capacités de production d’oxygène médicinal suffisantes pour faire face à une nouvelle vague importante de Covid-19. Mais la vente, en 2007, de 66% du capital de l’ex-Entreprise nationale des gaz industriels a placé le groupe allemand Linde Gas dans une position de monopole qui aurait pu être fatale pour le pays.