Rubrique
Constances

L’UE, l’UGTA et l’essentiel

Publié par Slimane Laouari
le 01.12.2019 , 11h00
1422 lectures

L’embargo informatif des médias publics sur le Hirak a fini par être brisé furtivement et… providentiellement quand l’ENTV a entamé sa « campagne anti-européenne ». On ne sait pas qui en a eu la géniale idée mais on peut quand même apprécier l’inspiration. Dans un montage « comparatif » bricolé pour faire le parallèle entre une impressionnante marche du mouvement populaire à Alger et une manifestation des gilets jaunes quelque part en France, la Télévision algérienne a voulu faire dans la démonstration par les faits. L’idée était de livrer aux Algériens et au monde entier les images d’une manifestation grandiose par son nombre, ses sourires, ses fleurs et sa police paisible et bienveillante d’un côté. D’un autre, une protestation (pourtant) rachitique par son volume, avec des manifestants véhéments et des policiers d’une rare violence dans leur intervention. Les images étaient diffusées alors que se préparait la marche de dénonciation de la résolution de l’Union européenne sur l’Algérie. Hier, à l’heure où devait s’ébranler cette manifestation officiellement organisée à l’appel de l’UGTA, on pouvait s’attendre à ce que les images en question soient rediffusées. Tout le laissait entendre au vu de la logistique technique et humaine déployée par l’ENTV à l’occasion. Problème insoluble : le montage se serait transformé en parallèle entre la… marche du mouvement populaire et la… marche de l’UGTA. A commencer par cette comparaison basique : la première n’aurait jamais été vue sur les écrans de l’ENTV sans… la résolution de l’UE. La seconde est retransmise en direct sur trois chaînes, avec le dispositif des grands jours. Les Algériens auraient vite oublié la résolution si tant est qu’on y ait accordé de l’importance à un moment. Et puisqu’ils sont invités à régler leurs problèmes entre eux, ça tombe bien… réglons-les ! Déjà un deuxième embarras : depuis la publication de la résolution, on n’a pas entendu une seule voix qui se revendique du Hirak s’en féliciter. Les experts de l’ENTV qui déployaient un trésors d’efforts pour expliquer que l’institution européenne ne se serait jamais permis une telle intrusion dans les affaires algériennes sans ses « suppôts internes » doivent donc aller chercher ces relais de l’UE loin du Hirak, ce qui est problématique. Non pas parce qu’il leur est difficile d’en trouver, les disponibilités en ennemis intérieurs ne manquent jamais quand on ne se sent pas obligé de les nommer ! Ceci appelle une dernière source d’embarras : si on ne fustige pas le Hirak pour ses « déviations » en nommant les choses par leur nom, à quoi pourrait bien servir cette manifestation ? Hier matin, dans le direct de l’ENTV et ses plateaux périphériques, il fallait bien dépasser ce dilemme : encore vanter l’exemplarité du Hirak dans l’argumentaire des réponses à l’ingérence ou s’adresser aux Algériens pour les en éloigner ? Le malaise était visible hier dans la matinée. Bien entendu, il a été souvent… surmonté et il n’est pas difficile de deviner dans quel sens.
S. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2020

Tebboune revoit le protocole officiel

Le Président Abdelmadjid Tebboune revoit le protocole en termes d’accueil des invités étrangers. C’est, en effet, au niveau du Palais d’El-Mouradia, siège de la présidence de la République, que Tebboune accueille de manière

2

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude