Culture / Culture

Institut français d’Alger

Belmondo relance les projections

L’Institut français d’Alger annonce la reprise de ses activités culturelles après plus de trois mois de suspension en raison des restrictions liées au Covid-19.
Ce retour progressif à une vie culturelle normale coïncidant avec le décès du monstre du cinéma français Jean-Paul Belmondo, l’IFA annonce un programme en hommage à l’acteur à partir d’aujourd’hui. 
La séance inaugurale aura donc lieu ce soir à 18h avec L’homme de Rio de Philippe de Broca (1964) ; Jean-Paul Belmondo y joue le rôle du deuxième classe Adrien Dufourquet, témoin de l'enlèvement de sa fiancée Agnès, fille d'un célèbre ethnologue. Il part à sa recherche, qui le mène au Brésil, et met au jour un trafic de statuettes indiennes.
Le mardi 21 septembre, la salle de projections de l’Institut français abritera Les Doulos de Jean-Pierre Mellville (1961) adapté du roman policier de Pierre Lesou et mettant en scène Maurice Faugel qui, à sa sortie de prison, règle quelques comptes et prépare un nouveau cambriolage avec son ami Silien. Il ne sait pas que dans le milieu, ce dernier a la réputation d’être un «doulos», c’est-à-dire un indicateur.
Le lendemain 22 septembre, on retrouvera «le Magnifique» dans l’un de ses rôles cultes, dans le film Pierrot le fou de Jean-Luc Godard (1965) dont voici le pitch : Le monde est déboussolé. Pierrot ne s'appelle pas Pierrot, mais Ferdinand. Il est bien fou, mais fou d'amour pour Marianne, qui s'ennuie. Pierrot suit Marianne dans une course (folle, évidemment) vers le Sud, vers la mer. Vers la mort, au soleil et en couleurs.
S. H.