Voir Tous
Rubrique
Culture

Spectacle La pièce Crise de l’emploi au temps du corona en tournée oranaise, en plein air

Publié par R.C
le 18.07.2021 , 11h00
36 lectures

La troupe théâtrale d’Oran a entamé, dernièrement, une tournée pour la présentation de sa nouvelle pièce intitulée Azmat aamal fi zaman corona (crise de l’emploi au temps du corona), au niveau de la plage des Andalouses, dans la commune d’El Ançor (Oran) où elle a créé de l'animation au bord de la mer, tout en respectant le protocole sanitaire de prévention contre le Covid-19, a appris l’APS du metteur en scène de cette production artistique.
Cette pièce, adaptée d'une œuvre du dramaturge et écrivain argentin Osvaldo Dragun, a été très ovationnée par les estivants, en dépit du fait qu'elle fasse partie du théâtre absurde qui est loin de la logique, a indiqué, à l’APS, Bouzeboudja Ghafour Mohamed, metteur en scène de cette pièce.
La pièce présente trois tableaux de plusieurs scènes abordant l'histoire d'un jeune homme marié à la recherche d'un travail au temps du coronavirus, pour trouver enfin et après une longue attente un emploi dans une entreprise qui offre des privilèges à ceux qui acceptent de travailler dans le domaine de la sécurité, a ajouté l'artiste Bouzeboudja, connu artistiquement sous le nom de «Houari Bora».
Dans cette nouvelle production d'une heure dix minutes, interprétée par sept comédiens, le réalisateur aborde le thème de la recherche d'un emploi à l'ère du Covid, dans un genre de mélange entre le théâtre de l’absurde et le théâtre de rue.
Malgré la difficulté de réaliser cette expérience artistique, la pièce a eu un succès «en raison du plaisir artistique présenté par le spectacle, qui a subjugué les estivants l'ayant suivi avec beaucoup d'intérêt», selon Houari Bora, qui annoncé qu'il présentera cette pièce jeudi prochain dans un établissement hôtelier à Aïn El Turck et le 25 juillet dans une des rues de la ville de Tiaret.
Pour rappel, l'artiste Houari Bora a réalisé plusieurs autres œuvres dont deux pièces théâtrales pour enfants, Iktichaf (découverte) avec la technique des ombres chinoises, et Assifa chamsiya (tempête solaire) en adoptant l’éclairage noir et d’autres représentations avec la participation du comédien Sidi Mohamed Belfadel, à l’instar de Cirque de clowns, Mosaïque et le monodrame Zaouadj aristokrati (mariage aristocratique).

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-07-2021

LE MAKHZEN UTILISE PEGASUS CONTRE SES ALLIÉS ET SES ENNEMIS
Maroc, la grande kechfa !

Le Maroc est accusé avec d’autres États d’avoir utilisé Pegasus, un logiciel développé par une entreprise israélienne, pour espionner les smartphones de nombreuses personnalités à travers le monde. Les services de renseignement

2

Actualités 11:00 | 24-07-2021

VALSE-HÉSITATION ET TÂTONNEMENTS EN SÉRIE
Qui dirige le Maroc ?

Depuis quelque temps, le Maroc déroute les observateurs par sa politique tâtonnante et parfois franchement aventureuse. Pour une monarchie qui a toujours fonctionné dans l'ordre et la discipline hérités d'une