Voir Tous
Rubrique
Culture

Cinéma Tchebchaq maricane en Algérie ?

Publié par Kader Bakou
le 13.10.2021 , 11h00
589 lectures

Qui a joué à tchebchaq maricane (la boîte américaine), un jeu algérien populaire qui semble dériver du baseball, certainement un «héritage» du débarquement américain sur nos côtes, en novembre 1942, tout comme le banjo ou la popularité du basket-ball dans les villes où avaient séjourné les troupes américaines ?
Tchebchaq maricane est le titre du premier film de fiction de Amel Blidi, sélectionné à la Mostra du cinéma africain (12-21 mars 2021). Ce court métrage d’une durée de 26 minutes montre comment la violence dans la vie des parents influe sur les enfants, changeant non seulement leur quotidien mais aussi leur compréhension du monde.
Au casting du film figurent les noms des «quatre perles» (selon la propre définition de la réalisatrice) Ritadj Dalia Ghazi, Mila Boussouf, Serine Ferdi et Maïssa Belaroussi, aux côtés de comédiens et comédiennes chevronnés tels que  Anya Louanchi, Samia Meziane, Hania Amar, Samir Elhakim et Mounia Chadia Talbi. 
Né le 30 juin 1982, Amel Blidi vit et travaille à Alger. Elle est réalisatrice et journaliste travaillant depuis une quinzaine d’années dans la presse indépendante algérienne, notamment au quotidien El Watan. Après des débuts dans le journalisme économique, elle s’intéressera davantage à l’actualité et aux questions culturelles.
Depuis 2013, elle s’est lancée dans l’aventure cinématographique. L’association Cinéma et Mémoire lui avait alors ouvert les portes du cinéma documentaire où elle a suivi une formation pendant 14 mois. Elle y réalise, en 2013, le film Demain est un autre jour avec Nabil Boubkeur. Elle multiplie ensuite les ateliers de création documentaire et  les résidences d’écriture de scénarios de fiction. Elle tourne encore, en 2016, le court-métrage documentaire À l'ombre des mots lors des Laboratoires documentaires d’Alger. 
Tchebchaq maricane est le premier film de fiction d’Amel Blidi, venant après trois films documentaires. Malgré sa «tournée internationale» en cours, la réalisatrice attend toujours une projection (ou des projections) en Algérie de son nouveau court-métrage de fiction.
Kader B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 23-10-2021

Généralisation de l’arabe dans les administrations
Un autre ministère interdit l’usage du français

La généralisation de la langue arabe constitue visiblement la priorité de certains secteurs d’activité. Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, c’est au tour de celui

2

Contribution 11:00 | 25-10-2021

Réflexions sur l’enseignement des mathématiques en Algérie

Depuis la naissance des mathématiques en Grèce antique, on n’a pas cessé de les caricaturer en disant que tous ceux qui n’ont pas de répulsion pour elles sont voués aux belles carrières professionnelles. Rien n’est plus faux, si