Voir Tous
Rubrique
Digoutage

Retouche du passé

Publié par Arris Touffan
le 19.04.2021 , 12h00
1596 lectures

Non, tu ne rêves pas. Il l’a bien dit et il ne se passe rien : «Nos archives nationales sont très sensibles et ne sont pas communicables au risque de provoquer le chaos dans le pays.» «Certains me reprochent de ne pas rendre consultables certaines archives sensibles. J'ai donné des directives pour que les noms des personnes et des lieux soient supprimés des documents en question pour ne pas toucher aux personnes physiques», dixit Abdelmadjid Chikhi, conseiller chargé des archives et de la mémoire auprès de la présidence de la République. On peut ajouter un titre à cette flamboyante carte de visite : «Retoucheur de passé» ! Bien entendu, il assume ! 
A. T.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 05-05-2021

Le foncier au cœur d’un grand scandale

De sources très bien informées, on apprend que de lourds dossiers, une quinzaine, liés au foncier seront bientôt traités par la justice. Ces affaires de détournement de foncier découvertes suite à des

2

Actualités 11:00 | 06-05-2021

Législatives 2017
Une nouvelle affaire pour Bedoui, Ould Abbès et Tliba

Les législatives de 2017 sont au centre d’une lourde procédure judiciaire en cours au niveau de la cinquième chambre du pôle spécialisé du tribunal de Sidi-M’hamed. Trois nouveaux noms sont venus s’ajouter cette