Voir Tous
Rubrique
Le Soir Auto

Après le déblocage des kits SKD Les voitures Renault attendues dès le mois de juin

Publié par Belkacem Bellil
le 07.04.2021 , 11h00
2088 lectures

Après avoir obtenu l’accord des autorités pour l’enlèvement des kits SKD bloqués depuis presque deux années dans les ports du pays, l’usine de Renault Algérie Production (RAP) de Oued Tlélat, près d’Oran, a finalement commencé à réceptionner les premiers conteneurs abritant les multiples éléments des véhicules à assembler localement.

C’est, en effet, de nouveau le branle-bas de combat dans les travées du site de montage, avec les préparatifs en vue de reprendre l’activité dans les semaines à venir. Une relance qui permettra essentiellement de réaliser l’assemblage des 5 000 kits qui étaient en souffrance et dont une partie est d’ores et déjà réservée à des clients ayant effectué la commande avec paiement de l’apport initial. 
Autant dire une reprise qui ne durera que le temps d’achèvement des différentes et nombreuses tâches de montage, soit à peine deux mois de travail plein en usine et un mois d’activité commerciale pour la succursale et le réseau d’agents agréés qui attendent de pied ferme un retour à une situation normalisée.

Expertise des composants et deux mois de formation du personnel
Cette reprise d’activité tant attendue et espérée reste, toutefois, tributaire de deux facteurs déterminants. C’est d’abord le  retour incontournable dans les ateliers de formation pour l’ensemble des personnels techniques.
 Une période de deux mois de perfectionnement est d’emblée inscrite au programme de relance de l’usine pour permettre aux techniciens de renouer avec le processus complexe d’assemblage et les gestes précis et de haute technicité indispensables pour la réussite des différentes phases d’assemblage.
C’est ensuite et en parallèle une vaste opération d’expertise et de contrôle qualité sur tous les éléments et composants de la voiture qui ont été stockés durant une longue période dans des conditions peu recommandables par le constructeur, intempéries et chaleur excessive. Des variations climatiques qui risquent de provoquer des altérations sur certaines pièces, en plastique notamment.
Ainsi, il est attendu que l’activité de montage final ne pourrait débuter que dans deux mois. Autrement dit, les premiers véhicules seront proposés dans les showrooms de Renault Algérie au cours du mois de juin prochain.

2 100 pièces à assembler
Une équipe de 200 techniciens est actuellement concernée par ce retour sur les chaînes d’assemblage, alors que l’effectif global de l’usine de Oued Tlélat était de 1 200 employés durant la période de pleine activité. On apprend également que les responsables n’ont prévu qu’une seule équipe pour cette courte période de reprise des activités.
Contrairement aux autres intervenants dans le cadre de cette tentative avortée d’industrialisation, l’usine de RAP, dont l’actionnaire majoritaire reste l’État algérien à travers la SNVI et le FNI, a, dès ses débuts, assuré une véritable mission d’assemblage avec l’arrivée, en amont du processus, de la carrosserie entièrement nue et l’intégration progressive de quelque  2 100 pièces et composants tout au long de la chaîne d’assemblage. 
Actuellement et comme vient de le souligner le président de la République, lors des entretiens périodiques accordés aux responsables de la presse nationale, l’usine Renault a réussi à intégrer plusieurs pièces et composants fabriqués localement. 
De même qu’un plan de développement, avec la création d’un bâtiment de soudure robotisée et un atelier de peinture, attend depuis plusieurs années l’avis favorable des autorités concernés. Un investissement qui permettrait à RAP d’atteindre un niveau d’intégration appréciable et de la mettre en conformité avec la nouvelle réglementation en vigueur.

Les prix seront-ils révisés ?
Ceci étant, il est important de signaler que l’accord du gouvernement pour la libération des milliers de kits SKD bloqués concerne aussi les autres anciens opérateurs, comme Sovac et Cima Motors. Néanmoins, la situation juridique de ces deux entités, placées sous contrôle de la justice, risque de retarder une éventuelle reprise des activités de leurs usines.
Et avec la crise de plus en plus aiguë que connaît depuis deux années le secteur automobile en Algérie et la pénurie de véhicules neufs, les quelques milliers de véhicules qui seront proposés par Renault au début de l’été prochain connaîtront sans aucun doute une forte affluence de la part des clients.
Il est à se demander si les prix de ces véhicules seront maintenus tels qu’ils étaient au moment de l’importation des kits ou bien ils seront réajustés selon les nouveaux paramètres, liés notamment à la parité du dinar et aux coûts supplémentaires et excessifs du stockage en zone sous-douane, en l’occurrence  les surestaries.
Rappelons, enfin, que la gamme assemblée par l’usine RAP d’Oran se compose des Renault Symbol et Clio 4 ainsi que Dacia Sandero dans différentes finitions et motorisations.
B. Bellil

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 11-04-2021

Algérie-France
Les dessous d’un report provoqué

C’était contre toute attente que le Premier ministre français, Jean Castex, annonçait, jeudi dans la soirée, « le report » de la visite qu’il devait effectuer aujourd’hui, dimanche, à Alger. Un « report » d’autant plus surprenant qu’il s’agit

2

Pousse avec eux 11:00 | 10-04-2021

DRS ou machi CIA !

Wallah que des fois, nous nous compliquons la vie avec des débats tortueux et surtout qui provoquent