Rubrique
Le Soirmagazine

Entretien / Radia roumane, secrétaire du lions club Alger El Kenz au soirmagazine : «Lire en attendant le train permet de se détacher de ses appareils téléphoniques»

Publié par Naïma Yachir
le 29.06.2019 , 11h00
423 lectures

L’installation d’une bibliothèque au sein de la gare Agha d’Alger, une initiative du Lions club Alger, a permis aux voyageurs de renouer avec le livre. Grands et petits ont redécouvert la lecture, et pourquoi pas le goût de lire. Un engouement dont nous fait part Mme Radia Roumane, secrétaire du Lions Club, convaincue que c’est une manière pour les usagers de se détacher de leurs appareils téléphoniques.  

Le soir d’Algérie : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Radia Roumane
: Je suis secrétaire du lions club Alger el kenz pour l'année 2018/2019, Association nationale des lions club d'Alger.  Cinq années après son introduction en Europe, notamment en Suède, en France et en Suisse, le lionisme fait son entrée en Afrique en février 1953, et c’est bien le Club Alger Doyen qui en fut le précurseur le 23 février de cette même année, parrainé par le Club de Vichy. 
Arrivés à Alger, nos amis du Lions Club Vichy Doyen emmenés par leur président fondateur Roger Dilon et accompagnés du délégué international l’Américain Tony Delage, créèrent «Algiers Club» puis se rendirent par train à Oran où fut créé Oran Doyen.  Enfin, ils se rendirent à Casablanca et Rabat où les clubs de ces deux villes furent créés.
les Lions améliorent l'existence de la population en menant des actions allant de la lutte contre les problèmes de la vue et du diabète, cancer infantile, à l'intervention en cas de catastrophes naturelles.

Comment vous est venue l'idée de créer un espace de lecture dans une gare ?
L'idée de créer un espace de lecture est venue suite à un de nos déplacements, nous association nationale des lions clubs d'Algérie et association algérienne de lutte contre les fléaux sociaux pour une action de bienfaisance au niveau d’un service de pédiatrie, où nous avons constaté que les enfants hospitalisés sont livrés à eux-mêmes après leurs séances de soins, et ce, par manque de loisirs ou salle de détente des enfants dépaysés, démunis, loin de l’ambiance et de la chaleur familiale.
Le coup d'envoi fut donc donné à partir de l'hôpital de Larbaâ Nath Iraten, puis de l’Etablissement  hospitalier  de  Ain El hammam dans la wilaya de Tizi-Ouzou,  l’hôpital d’Azeffoun, le service hémato-pédiatrie du CHU Tizi-Ouzou, EPA Canastel dans la wilaya d'oran et l’école primaire dans un petit village à Aït Bouhini dans la commune de Yakourène. 
Puis, et afin de lutter contre l'un des fléaux sociaux qui est l’utilisation abusive des produits électroniques et réseaux sociaux et pour contribuer au développement du livre et de la lecture, nous avons décidé de viser les lieux publics et avons commencé par la gare de l'Agha à Alger, où nous avons créé un espace de lecture au profit des voyageurs en mettant à leur disposition une bibliothèque et une centaine de livres pour enfants et adultes.
 
Comment vous procurez-vous votre banque de livres ?
En ce qui concerne la banque des livres, souvent c’est notre club Alger el kenz qui finance ces opérations, pour ce qui est de l’acquisition de  la  bibliothèque, cette dernière est prise en charge par l'Association algérienne de la lutte contre les fléaux sociaux.
 
Quel est l’accueil réservé par le public à cette initiative ?
Nous avons effectué une visite au niveau de la gare 10 jours après l'inauguration de cet espace de lecture, et avons constaté que les voyageurs s’intéressaient au contenu de ces livres et cela leur a permis de se détacher de leurs appareils  téléphoniques. Selon les usagers, c’est une façon de voyager virtuellement à travers la lecture en attendant l'arrivée du train. 
 
Quel est l'apport de la SNTF à ce projet ?
La SNTF nous a beaucoup soutenus en nous accordant rapidement l'avis favorable pour la réalisation de cette action et en mettant à notre disposition un espace dans cette gare que nous avons aménagée.
 
Comptez-vous élargir cette opération à d'autres régions du pays en touchant  peut-être  d'autres lieux publics ?
En effet, nous nous sommes  réunis récemment, nous association du lions club alger el Kenz représentée par radia Roumane, l’association de la lutte contre les fléaux sociaux représentée par M. Abdelaziz Dial, ainsi que les responsables de la SNTF, et avons décidé d'élargir prochainement cette opération à d’autres stations dans d’autres wilayas du pays. n  

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2020

Tebboune revoit le protocole officiel

Le Président Abdelmadjid Tebboune revoit le protocole en termes d’accueil des invités étrangers. C’est, en effet, au niveau du Palais d’El-Mouradia, siège de la présidence de la République, que Tebboune accueille de manière

2

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude