Voir Tous
Rubrique
Le Soirmagazine

ATTITUDES Nidhal

Publié par Naïma Yachir
le 22.06.2019 , 11h00
758 lectures

Des femmes, le visage pourpre, les yeux larmoyants, toutes de djelabate vêtues qu’elles portent avec élégance, la tête recouverte d’un foulard assorti à leur habit  et que seules les Tlemcéniennes enfilent en pareille circonstance comme l’exige la tradition, étreignent celle qui vient d’enterrer son enfant de six ans. Elles pleurent en silence et compatissent à l’affliction d’une   mère qui sourit tristement en répétant «el-hamdoulah». Elle a tellement versé de larmes durant le dur combat qu’elle a mené, cinq années durant, contre la maladie du petit Nidhal, que ses yeux se sont presque asséchés.
Tantes, cousines, amies, oncles, cousins, tous connaissent le courage, l’entêtement,  l’acharnement de cette femme qui luttait pour apaiser les souffrances de Nidhal qu’elle ressentait et qui la déchiraient comme des  couteaux qu’on enfonçait dans sa chair. Des lueurs d’espoir qu’elle a vu disparaître quand le mal était plus fort, quand elle se sentait impuissante face à son malheur. Sa force, elle la puisait de sa sœur qui a partagé sa douleur,  ses peines. De sa mère, son père qui étaient toujours  à ses côtés, sa belle-famille qui la soutenait en lui témoignant son soutien et tout son amour pour Nidhal. Son époux, qui, tout comme elle, a oublié les plaisirs de la vie. Ensemble, ils ont renoncé à vivre.
 Le petit yahia, venu trois ans après Nidhal, n’a pas pu redonner le bonheur à cette charmante famille. Unis dans l’adversité, chacun à sa façon menait la même bataille : vaincre la leucémie. Hélas, le destin en a décidé autrement. Nidhal était au bout de ses supplices. Son corps frêle ne pouvait plus résister, comme s’il  voulait  dormir à jamais pour soulager le mal qui le rongeait.
Désormais, il repose en paix.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 04-05-2021

Le football, c’est la guerre sans le fusil

​Le football est le jeu qui mobilise le plus. À ce jour, aucun autre sport ne peut lui contester son hégémonie, qu’il s’agisse de spectacles ou de pratiques. Il est dans toutes les discussions de ses fans

2

Actualités 11:00 | 04-05-2021

Oxygène Médicinal
La ressource qui a failli échapper à l’Algérie

L’Algérie dispose de capacités de production d’oxygène médicinal suffisantes pour faire face à une nouvelle vague importante de Covid-19. Mais la vente, en 2007, de 66% du capital de l’ex-Entreprise nationale des gaz industriels a placé le groupe allemand Linde Gas dans une position de monopole qui aurait pu être fatale pour le pays.