Voir Tous
Rubrique
Monde

Syrie 4 morts dans de nouveaux bombardements de l’armée sioniste

Publié par R. I.
le 25.11.2021 , 11h00
92 lectures

Quatre personnes parmi lesquelles au moins deux civils ont été tuées dans des bombardements israéliens qui ont ciblé, mercredi, à l'aube, des zones dans le centre de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). 
Selon cette ONG basée au Royaume-Uni et qui dispose d'un vaste réseau de sources dans la Syrie en guerre, les bombardements israéliens visaient les environs de trois villages à l'ouest de Homs. L'agence officielle syrienne Sana, citant une source militaire, a annoncé auparavant que deux civils avaient été tués et sept autres personnes blessées dans ces frappes. «L'agression israélienne a entraîné la mort de deux civils et blessé six soldats ainsi qu'un civil», a dit cette source militaire. Les frappes ont ciblé «certaines positions dans la région centrale» du pays, a ajouté Sana sans autre précision. Selon ce média d'État, la défense aérienne syrienne a «repoussé l'agression et a abattu la plupart» des missiles. 
Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, l’État d’Israël a mené des centaines de frappes en territoire syrien. Le 8 novembre, deux soldats syriens ont été blessés dans des frappes israéliennes contre des objectifs dans le centre et l'ouest de la Syrie, selon Sana. 
Selon cette ONG, une nouvelle frappe aérienne israélienne dans le centre de la Syrie a fait neuf morts parmi des combattants alliés au gouvernement syrien, le 14 octobre.
R. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 07-12-2021

Enseignement post-Covid-19 : les clés du changement

La pandémie de coronavirus, qui a frappé l'humanité au début de 2020, a changé notre monde, affecté tous les domaines de la vie humaine, y compris l'éducation, et conduit, de plus, à l'adoption généralisée de mesures sans précédent. Les établissements

2

Périscoop 11:00 | 05-12-2021

Pas un mot de français

Les organisateurs de la conférence nationale sur la relance de l’industrie ont tout simplement évité l’usage du français. Les documents distribués à l’occasion de l’ouverture