Voir Tous
Rubrique
Monde

Niger De plus en plus d'enfants tués ou recrutés par les groupes terroristes

Publié par R. I.
le 14.09.2021 , 11h00
42 lectures

De plus en plus d'enfants sont tués ou recrutés par les groupes armés terroristes au Niger, en particulier dans les zones frontalières du Burkina Faso et du Mali où les attaques terroristes se multiplient ces derniers mois, a dénoncé lundi Amnesty International.
«Dans la région de Tillabéri, au Niger, une génération entière grandit entourée par la mort et la destruction. Des groupes armés ont attaqué à maintes reprises des écoles et des réserves de nourriture et ciblent des enfants lors de leur recrutement», a déclaré Matt Wells, directeur adjoint à Amnesty International.
L'ONG a publié lundi un rapport de 64 pages sur les répercussions croissantes du conflit sur les enfants dans la région de Tillabéri.
Cette zone dite des «trois frontières» est la cible récurrente d'attaques de deux groupes armés terroristes : l'État islamique au Grand Sahara (EIGS) et le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al Qaïda.
Selon la base de données sur le lieu et le déroulement des conflits armés (ONG, ACLED), citée dans le rapport d'Amnesty, les violences contre les civils au Niger ont fait 544 morts entre le 1er janvier et le 29 juillet 2021, contre 397 en 2020.
Une soixantaine d'enfants ont été tués dans la partie nigérienne de la zone des trois frontières, ajoute Amnesty qui cite plusieurs témoignages d'adolescents rescapés.
Si les massacres à grande échelle semblent être plutôt le fait de l'EIGS selon le rapport, Amnesty dénonce également le recrutement de jeunes garçons de 15 à 17 ans, principalement par le GSIM, en particulier dans le département de Torodi près du Burkina Faso.
Les attaques contre les écoles sont également nombreuses, selon Amnesty qui dénombre plus de 31 000 enfants déscolarisés dans la région de Tillabéri, 10 000 de plus que l'an dernier. 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément