Monde / Monde

Soudan

L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils

L'alliance des Forces de la liberté et du changement du Soudan (ALC), fer de lance du mouvement de contestation de 2019, a annoncé samedi adhérer à la remise de la présidence du Conseil souverain à des civils, à la restructuration des forces régulières et à la remise des personnalités recherchées de l'ancien régime d'Omar al-Bachir à la Cour pénale internationale (CPI).
Mohamed Naji El Asam, membre du Conseil de direction de l'ALC, a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse dans la capitale soudanaise Khartoum. L'alliance a également annoncé le rejet des demandes de dissolution du gouvernement, exprimant son soutien au Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok. «Nous renouvelons notre confiance dans le gouvernement et le Premier ministre, et ce gouvernement ne sera pas dissous par des dictats», a dit Yasir Arman, un autre membre de la coalition, lors de la conférence de presse. M. Arman a souligné la nécessité de réformer les institutions militaires, en particulier les forces armées, affirmant qu'«il est nécessaire de former une force armée unique avec une idéologie nationale». 
Depuis l'annonce de la mise en échec de la tentative du coup d'État du 21 septembre, les divergences entre les partenaires militaires et civils du gouvernement de transition n'ont cessé de s'aggraver. Le Soudan est dirigé pendant une période de transition de 39 mois par un gouvernement de transition composé d'éléments militaires et civils, établi après l'éviction de l'ancien président Omar al-Bachir en avril 2019. La période de transition doit être suivie d'élections pour former un nouveau gouvernement. Depuis le 16 octobre, un groupe qui a choisi de se retirer de l'alliance de l'ALC a entamé un sit-in ouvert devant le palais présidentiel, exigeant la dissolution du gouvernement. 
Le Conseil souverain du Soudan est actuellement présidé par Abdel Fattah Al-Burhan, et le document constitutionnel stipule que la présidence du Conseil sera transférée à des civils d'ici la mi-novembre de cette année.