Voir Tous
Rubrique
Monde

Afghanistan Le chef de la diplomatie qatarie à Kaboul

Publié par R. I.
le 14.09.2021 , 11h00
142 lectures

Rappelons que Doha a joué un rôle central dans les négociations avec les États-Unis quant au retrait de leurs troupes d’Afghanistan.
L'Émirat islamique d'Afghanistan a reçu le chef de la diplomatie du Qatar, ce médiateur de premier plan, notamment, depuis l'arrivée au pouvoir des talibans a appelé à «la réconciliation nationale» de toutes les parties afghanes.
Le ministre qatari des Affaires étrangères cheikh Mohamed ben Abdoulrahman al Thani a rencontré dans la capitale afghane le Premier ministre nommé par les talibans, le mollah Hassan Akhund, rapporte la chaîne d'information Al Jazeera, basée à Doha.
Le Qatar est considéré comme l'un des pays ayant le plus d'influence sur les talibans, qui ont pris le contrôle de l'Afghanistan le mois dernier alors que les troupes américaines se préparaient à se retirer du pays 20 ans après leur arrivée. Rappelons que Doha a joué un rôle central dans le pont aérien mis en place par les États-Unis pour évacuer ses citoyens, ainsi que d'autres ressortissants occidentaux et des Afghans. 
À signaler par ailleurs, qu’un avion de la compagnie pakistanaise PIA a atterri, hier lundi 13 septembre, à l’aéroport de Kaboul, premier vol commercial international depuis la prise de contrôle de l’Afghanistan par les talibans le 15 août dernier.
Il s’agit d’un des premiers signes de normalisation économique pour le pays et son principal aéroport international.
R. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément