Monde / Monde

Pegasus

Le gouvernement sahraoui condamne un «acte criminel»

Le gouvernement sahraoui a condamné, vendredi, l'implication du Maroc dans l'affaire d'espionnage Pegasus, affirmant qu'il s’agit là d’un «acte criminel» contraire à toutes les chartes et à tous les traités régissant les relations internationales, rapporte l'agence de presse sahraouie SPS. 
«Le gouvernement sahraoui a pris connaissance de l'implication du royaume de Maroc dans la plus grande affaire d'espionnage, de tous les temps, contre des gouvernements, des milieux politiques, des organisations de société civile, des médias et des personnes ordinaires», a indiqué le ministère sahraoui des Affaires étrangères dans un communiqué. 
Le MAE sahraoui fait remarquer à la communauté internationale que «ce n’est là qu’une infime manifestation de ce que subit le peuple sahraoui depuis l’invasion militaire marocaine en 1975, en violation flagrante des résolutions de l'ONU, de l'UA et de l'avis consultatif de la Cour de justice internationale». 
APS