Voir Tous
Rubrique
Monde

Attentat contre Assimi Goïta Le Mali dans l’œil du cyclone

Publié par R. I.
le 22.07.2021 , 11h00
101 lectures

Le colonel Assimi Goïta, président du conseil de transition au Mali, a échappé à un attentat au couteau ce mardi 20 juillet 2021, lors de la célébration de la fête de l’Aïd el-Adha, de ka tabaski, à la grande mosquée de Bamako.
En effet, alors qu’il participait à la célébration de la fête de la tabaski à la grande mosquée de Bamako, l’homme fort du Mali a échappé de justesse à une tentative de meurtre au couteau.
Perpétré par un jeune homme pendant que l’imam allait égorger le mouton sacrificiel, le colonel Assimi Goïta n’a eu la vie sauve que grâce à «son instinct d’officier des forces spéciales», selon le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, présent à ses côtés au moment de l’attaque. «Je vais très bien», a d’ailleurs déclaré le chef de l’État, en mi-journée. «Quand on est leader, il y a toujours des mécontents, il y a des gens qui à tout moment peuvent vouloir tenter des choses pour déstabiliser, tenter des actions isolées», a-t-il ajouté, dans son passage sur l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM).
L’agresseur a été immédiatement maîtrisé et interpellé par les éléments de la Garde nationale et la police, qui ont envahi la mosquée. Il s’agirait «d’un enseignant», a précisé le commissaire principal Sadio Tomoda, du 3e arrondissement de police de Bamako. Acte isolé ou attentat planifié, une enquête a été ouverte et ses conclusions permettront d’en savoir plus. 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-07-2021

LE MAKHZEN UTILISE PEGASUS CONTRE SES ALLIÉS ET SES ENNEMIS
Maroc, la grande kechfa !

Le Maroc est accusé avec d’autres États d’avoir utilisé Pegasus, un logiciel développé par une entreprise israélienne, pour espionner les smartphones de nombreuses personnalités à travers le monde. Les services de renseignement

2

Actualités 11:00 | 24-07-2021

VALSE-HÉSITATION ET TÂTONNEMENTS EN SÉRIE
Qui dirige le Maroc ?

Depuis quelque temps, le Maroc déroute les observateurs par sa politique tâtonnante et parfois franchement aventureuse. Pour une monarchie qui a toujours fonctionné dans l'ordre et la discipline hérités d'une