Voir Tous
Rubrique
Monde

Liban Le nouveau gouvernement face à d’énormes défis

Publié par APS
le 14.09.2021 , 11h00
80 lectures

La nouvelle équipe, composée de 24 ministres et dont la formation était une condition pour toute aide internationale, a vu le jour à l'issue d'interminables tractations politiques entre les partis au pouvoir, largement discrédités auprès de la population.

Le nouveau gouvernement libanais qui a tenu, lundi, son premier Conseil des ministres, a devant lui d'énormes défis à relever, notamment dans le domaine socioéconomique en plus de la colossale tache de préparer le terrain aux prochaines législatives. 
La nouvelle équipe dirigée par Najib Mikati, s’est mise au travail dès hier lundi, 13 septembre, à l'occasion de son premier Conseil des ministres. Elle aura la lourde tâche de freiner la crise économique qualifiée par la Banque mondiale d'une des pires au monde depuis 1850. 
À cette fin, Mikati, a annoncé, vendredi, que «le gouvernement élaborera un plan de sauvetage dans les plus brefs délais, et que l’heure est actuellement à l'action, non pas aux divergences politiques». 
Pour certains analystes, une reprise des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), à l'arrêt depuis juillet 2020, pour obtenir une aide financière paraît «incontournable». Autres défis de taille pour le gouvernement : la stabilisation de la monnaie nationale, la lutte contre l'hyperinflation. La monnaie locale a perdu plus de 90% de sa valeur face au dollar depuis le début de la crise à l'automne 2019, provoquant une inflation à trois chiffres ayant plongé une grande partie de la population dans la pauvreté. 
Selon l'Observatoire des crises à l'Université américaine de Beyrouth, le coût des aliments a bondi de 700% au cours des deux dernières années. Aujourd'hui, 78% des Libanais vivent sous le seuil de pauvreté, contre moins de 30% avant la crise, selon l'ONU.
Le gouvernement va devoir aussi s'attaquer aux graves pénuries de médicaments, de carburant et d'électricité qui mettent en péril la santé publique et paralysent notamment l'activité des hôpitaux, commerces et industries.

Rétablir la confiance des citoyens envers les institutions de l'État
Au niveau politique, le gouvernement actuel devra rétablir la confiance des citoyens envers les institutions de l'État mise à rude épreuve, et préparer le terrain aux prochaines législatives, estiment les spécialistes. Concernant ce sujet, le Premier ministre Najib Mikati a assuré que les législatives, prévues en mai 2022, se tiendraient dans les délais impartis. Ces élections sont considérées comme cruciales en vue d'un début de renouvellement de l'élite politique.
La nouvelle équipe, composée de 24 ministres et dont la formation était une condition pour toute aide internationale, a vu le jour à l'issue d'interminables tractations politiques entre les partis au pouvoir, largement discrédités auprès de la population.
Dans l'immédiat, l'annonce de la formation du gouvernement a été accompagnée d'un indice positif qui devrait contribuer à décrisper quelque peu la situation générale dans le pays notamment parmi les populations. Dès l'annonce de la composante du gouvernement, le taux de change de la livre libanaise, par rapport au dollar américain, a fortement augmenté, dépassant les 13% sur le marché parallèle.
Un nouvel indice positif est venu s'ajouter à cela. Les autorités syriennes ont annoncé samedi que le gazoduc devant acheminer le gaz à partir de l'Égypte vers le Liban via la Syrie était prêt. 
Depuis près de deux ans, le Liban est en proie à la pire crise économique de son histoire, qui a entraîné un effondrement financier et une baisse inédite des réserves de devises étrangères destinées aux importations, ce qui s'est traduit par une pénurie de carburant, de médicaments entre autres biens essentiels.
APS

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément