Voir Tous
Rubrique
Monde

Chine Le taux de natalité au plus bas depuis plus de 40 ans

Publié par R. I.
le 25.11.2021 , 11h00
76 lectures

Le taux de natalité s'est effondré l'an dernier en Chine, tombant à son plus bas niveau depuis plus de 40 ans, malgré les efforts des autorités pour convaincre les familles de s'agrandir.
Bien qu'ayant autorisé les Chinois en 2016 à avoir deux enfants, puis trois cette année, Pékin est confronté au risque du vieillissement de sa population et d'une baisse du nombre des actifs.
Malgré l'épidémie de Covid-19 qui a confiné des millions de couples à la maison au début de 2020, le taux de natalité a fortement reculé l'an dernier, tombant à 8,52 naissances pour 1 000 habitants, selon l'annuaire statistique 2021.
Il s'agit du chiffre le plus bas depuis le début de la publication de l'annuaire en 1978.
En 2019, le taux de natalité s'inscrivait encore à 10,41 naissances pour 1 000 habitants. 
Le chiffre de l'an dernier serait même le plus bas depuis la fondation de la Chine communiste en 1949, selon le bureau national des statistiques.
Les incitations du pouvoir semblent avoir peu d'effet sur les ménages, confrontés à la hausse du coût de la vie, particulièrement de l'éducation et du logement.
Le nombre de mariages s'est également effondré l'an dernier, tombant au plus bas depuis 17 ans, avec seulement 8,14 millions de couples qui se sont passé la bague au doigt.
Le nombre de divorces a reculé lui aussi pour la première fois depuis plus de 30 ans, après l'imposition début 2020 d'un délai de réflexion d'un mois aux couples voulant se séparer.
Pas moins de 4,34 millions de couples n'en ont pas moins divorcé l'an dernier, soit plus de la moitié du nombre de mariages. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 07-12-2021

Enseignement post-Covid-19 : les clés du changement

La pandémie de coronavirus, qui a frappé l'humanité au début de 2020, a changé notre monde, affecté tous les domaines de la vie humaine, y compris l'éducation, et conduit, de plus, à l'adoption généralisée de mesures sans précédent. Les établissements

2

Périscoop 11:00 | 05-12-2021

Pas un mot de français

Les organisateurs de la conférence nationale sur la relance de l’industrie ont tout simplement évité l’usage du français. Les documents distribués à l’occasion de l’ouverture