Voir Tous
Rubrique
Monde

Sahara occidental Les convoitises de deux compagnies pétrolières égyptiennes

Publié par Agence
le 04.05.2021 , 11h00
1310 lectures

Les compagnies pétrolières égyptiennes Khalda Petroleum Co. et Qarun Petroleum comptent investir plus d'un milliard de dollars dans le domaine de l'exploration pétrolière au Sahara Occidental, en violation du droit international.

La compagnie Khalda Petroleum compte forer au Sahara Occidental 35 puits d'exploration et 52 puits de développement entre 2021 et 2022 pour un coût global de 830 millions de dollars, a déclaré son président Saeed Abdel Moneim, rapporte le site Arab News, citant la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya. Il a précisé, en outre, que la compagnie visait à produire, à terme, 130 000 barils de pétrole brut et de condensats, et 630 millions de pieds cubes de gaz naturel. 
De son côté, Qarun Petroleum envisage d'investir 252 millions de dollars dans la région en forant 24 puits de développement et 5 puits d’exploration entre les années 2021 et 2022, selon les déclarations de son président Ashraf Abdel-Gawad. 
Qarun Petroleum s'est d'ores et déjà fixé l'objectif de produire 9 millions de barils de pétrole brut par an. La Cour internationale de justice (CIJ) considère le Sahara Occidental comme un territoire distinct de celui du Maroc, ce qui implique qu'aucune compagnie étrangère ne peut investir dans les territoires sahraouis. 

1,1 million de tonnes de phosphates spoliés par le Maroc
Au cours de l'année 2020, le Maroc a exporté illégalement 1,1 million de tonnes de phosphate à partir du Sahara Occidental pour une valeur de 170,8 millions de dollars, selon un rapport du WSRW (Western Sahara Resource Watch), un observatoire chargé du suivi de l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental. 
Le WSRW signale que durant l'année 2020, le phosphate sahraoui a été transporté par 22 navires vers différentes destinations, signalant que l'Inde et la Nouvelle-Zélande ont été les premiers importateurs de ce minerai dans le cadre d'accords passés avec la société marocaine (OCP) spécialisée dans l'extraction du phosphate.  Le WSRW explique, à ce propos, que l'OCP n'a aucun droit d'exporter le phosphate du Sahara Occidental. «L'exportation illégale du phosphate est une importante source de revenus pour le Maroc qui occupe militairement une grande partie du Sahara Occidental, ce qui est contraire au droit international», soutient le rapport qui rappelle que des représentants du peuple sahraoui ont, à maintes reprises, attiré l'attention de l'Organisation des Nations-Unies et des compagnies étrangères impliquées dans l'exploitation des ressources naturelles de ce pays. 
«Le commerce du phosphate du Sahara Occidental est très controversé. Les Nations-Unies considèrent le Sahara Occidental un territoire non autonome (...) Comme stipulé par la Cour internationale de justice (CIJ) et réitéré dans quatre arrêts consécutifs de la Cour européenne de justice, le Maroc n'a ni souveraineté ni mandat international pour administrer le territoire», a indiqué l'observatoire dans une lettre adressée au groupe brésilien Cesari, dont des filiales ont investi au Sahara Occidental.
APS

Le Royaume-Uni réitère son soutien à l'autodétermination du peuple sahraoui
Le ministre d'État britannique pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, James Cleverly, a réitéré récemment  le soutien du Royaume-Uni aux efforts menés par l'ONU pour parvenir à une solution politique juste et durable qui prévoit l'autodétermination du peuple sahraoui. «Le Royaume-Uni soutient pleinement les efforts menés par l'ONU, comme indiqué clairement dans la résolution 2548 du Conseil de sécurité de l'ONU, pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable (...) qui prévoit l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental conformément aux principes et objectifs de la Charte des Nations-Unies», a répondu le ministre d'État dans une question de la députée travailliste, Rachel Hopkins.
James Cleverly répondait à une question sur les discussions qu'il a eues sur la question du référendum d'autodétermination lors de la dernière réunion du Conseil de sécurité sur le Sahara Occidental.
«Nous appuyons fermement les efforts du secrétaire général des Nations-Unies pour nommer un envoyé personnel dans les plus brefs délais afin que les consultations entre les parties puissent reprendre», a-t-il ajouté.

Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaine
Les unités de l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) ont poursuivi leurs attaques ciblant les retranchements des forces de l'occupant marocain, le long du mur de sable, a indiqué le communiqué militaire n°172 du ministère sahraoui de la Défense.
Selon le communiqué, «les unités de l'APLS ont poursuivi pour le 172e jour consécutif leurs attaques contre les positions des forces de l'occupation marocaines dans les secteurs d'El Beggara et de Mahbès. L'armée sahraouie a également mené des bombardements ciblant les forces de l'occupation marocaine campées à d'autres zones dans le secteur de Mahbès», ajoute la même source.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-05-2021

Mesures prévues par l’avant-projet de LFC
Ce qui va changer au quotidien

L’avant-projet de loi de finances complémentaire 2021, en plus des ajustements budgétaires qu’il est censé apporter, introduit plusieurs mesures, notamment de facilitation en faveur de l’investissement et

2

Soit dit en passant 11:00 | 12-05-2021

En quoi l’ennemi n’est absolument pas commun !

Rester vigilant et ne rien négliger de ce qui se prépare à notre insu. Comprendre à quoi

3

Pousse avec eux 11:00 | 12-05-2021

Khawa-khawa, benti-oulidi !

4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 12-05-2021

Khaoua-khaoua... à nos frontières !

5

Pousse avec eux 11:00 | 10-05-2021

Le bal des vampires à poils et à vapeur !