Voir Tous
Rubrique
Monde

Sahara occidental L'Espagne défend le «rôle central» de l'ONU dans le dossier sahraoui

Publié par R. I.
le 26.09.2021 , 11h00
775 lectures

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a plaidé jeudi à New York, pour «une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable» concernant la question du Sahara Occidental, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.
«L'Espagne continue de défendre le rôle central de l'ONU et nous appuyons les efforts du secrétaire général» concernant le dossier sahraoui, a-t-il rappelé lors des travaux de la 76e session de l'AG de l'ONU qui se poursuivent jusqu'au 27 septembre. 
L'ONU préconise l'organisation d'un référendum d'autodétermination au profit du peuple du Sahara Occidental. D'autre part, M. Sanchez a souligné que «l'Espagne a une nouvelle politique pour l'Afrique». «Nous souhaitons accompagner les Africains dans leur propre recherche de prospérité et de progrès, et sommes fermement convaincus que le progrès de l'Afrique sera aussi le nôtre», a-t-il poursuivi. 
En juin dernier, le secrétaire d'État espagnol chargé de la promotion de l'image extérieure de l'Espagne, Manuel Muniz avait affirmé que la position de Madrid sur le Sahara occidental n'avait pas changé et ne changera pas, malgré les relations très tendues avec le Maroc et la pression qu'il exerce sur l'Espagne pour pousser ce pays à reconnaître sa prétendue souveraineté sur les territoires sahraouis. 
M. Muniz avait souligné que la position espagnole dans ce conflit était «connue et constante, inchangée depuis des décennies, en plus d'être parfaitement encadrée dans les résolutions du Conseil de sécurité et dans le consensus international». «Nous soutenons depuis le début la demande du Conseil de sécurité des Nations-unies, celle de mener un dialogue entre les parties sahraouie et marocaine sur le statut de la région sous l'arbitrage de la Minurso (Mission des Nations-unies pour l'organisation du référendum au Sahara occidental)», avait-il affirmé à l'agence de presse espagnole EFE. «C'est notre position. Elle n'a pas changé et ne changera pas», avait-t-il soutenu.
Le Lesotho dénonce le déni du droit du peuple sahraoui
«Il est regrettable que le (problème du) déni persistant du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination ne soit toujours pas résolu», a indiqué jeudi le Premier ministre du Lusotho, Moeketsi Majoro, lors de la 76e session de l'assemblée générale (AG) de l'ONU. «Le peuple du Sahara Occidental aspire à la paix, à la liberté et à l'obtention du droit de déterminer son propre destin», a-t-il ajouté. «Depuis de nombreuses années, les efforts de l'ONU pour faciliter la transition vers l'indépendance (du Sahara Occidental) n'ont donné aucun résultat concret», a-t-il déploré. 
Il a rappelé, en outre, que le Lesotho attend «avec intérêt la conclusion du processus au Sahara occidental afin que le peuple de ce pays puisse librement déterminer son propre avenir».
R. I./APS

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 17-10-2021

Retour imminent de Volkswagen

Après plusieurs mois de prospection et de sélection, le groupe Volkswagen devrait dévoiler enfin, au cours des prochains jours, l’identité de son nouveau partenaire en Algérie. Celui-ci aura pour mission d’assurer

2

Sports 11:00 | 17-10-2021

Classement Fifa du mois d’octobre
L’Algérie conserve la 30e place mais devient 4e en Afrique

S’il n’était pas établi par une machine, qui élabore le tableau mensuel suivant certains schémas, on aurait crié au scandale, voire au complot. C’est le moins que l’on puisse dire à la découverte du prochain classement Fifa, celui du mois d’octobre