Voir Tous
Rubrique
Monde

États-Unis Naissance d'un collectif pour la défense du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination

Publié par APS
le 15.09.2021 , 11h00
459 lectures

Un nouveau collectif pour la défense du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination a été créé aux États-Unis avec pour objectif primordial d'inverser la décision de l'ex-Président américain Donald Trump sur le Sahara Occidental occupé et reconnaître la République arabe sahraouie démocratique (RASD). «La campagne pour mettre fin à l'occupation marocaine du Sahara Occidental a annoncé officiellement sa formation en tant que collectif de défense du droit à l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental, ancienne colonie espagnole», indique le collectif dans un communiqué relayé par Freewesternsahara.org.
«Notre campagne est unique car elle dépasse la sphère partisane aux Etats-Unis et rassemble un groupe d'activistes, d'universitaires et de célébrités qui sont convaincus non seulement que les Sahraouis doivent retrouver la liberté, mais qu'il n'y aura pas de paix dans le nord-ouest de l'Afrique, en l'absence de l'autodétermination pour le peuple du Sahara Occidental», explique le co-président du collectif Bill Fletcher, Jr, ancien président du Forum TransAfrica, cité dans le communiqué. 
Bien que les membres appartiennent à des univers différents, ils partagent beaucoup de choses en commun : «Nous croyons au droit à l'autodétermination, que le chemin de la paix et de la sécurité en Afrique du Nord commence par le respect des libertés fondamentales que tous les peuples méritent, y compris les Sahraouis. Ils (les Sahraouis) ont inclus dans leur propre Constitution, l'égalité en droit pour les femmes et d'autres libertés fondamentales, ils méritent bien notre soutien», soutient de son côté la co-présidente Suzanne Scholte, militante de longue date des droits de l'Homme et présidente de la Defense Forum Foundation.

Inverser la décision de Trump et reconnaître la RASD
«La formation de la campagne a été catalysée par plusieurs facteurs, notamment la violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu de 1991 de l'ONU, la reprise du conflit armé et la reconnaissance unilatérale de l'ex-Président des États-Unis, Donald Trump, de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental», explique le collectif. «Nous, les gens de conscience, avons décidé que c'était assez», ont déclaré Fletcher et Scholte. La preuve est que «la campagne a déjà attiré des membres distingués de gauche et de droite», relèvent-ils. 
Le nouveau collectif pour la défense du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination s'est assigné des objectifs primordiaux qui portent sur le retrait du Maroc du Sahara Occidental, le transfert de l'autorité à la République sahraouie conformément à la Charte de l'Union africaine, et le retour rapide des réfugiés sahraouis et de la diaspora sahraouie dans leur pays. Les membres appellent également à mettre fin à l'aide américaine au Maroc qui pourrait être utilisée pour faire avancer une revendication illégale au Sahara Occidental ou nuire au peuple sahraoui. Et définissent trois objectifs immédiats : «Inverser la décision de Trump sur le Sahara Occidental, reconnaître la République sahraouie, bloquer toute vente à caractère militaire ou aide étrangère au Maroc qui pourrait être utilisée contre les Sahraouis et pour contrôler le territoire et encourager les organisations internationales, y compris le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), à dépêcher des missions au Sahara Occidental pour assurer la protection de la population civile».
APS

Une délégation du HCR reçue chez le ministre sahraoui des Eaux et de l'Environnement 
La délégation du Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR), a été reçue en présence du chef de bureau du HCR en Algérie et de son chef de bureau à Tindouf, ainsi que des représentants des organisations humanitaires activant dans les camps des réfugiés sahraouis. La délégation a saisi cette occasion pour s'enquérir du projet de réalisation de l'unité de recyclage de plastique relevant du ministère des Eaux et de l'Environnement, a rapporté l'Agence SPS. Elle a également présidé la remise de nouveaux camions au ministère des Eaux et de l'Environnement offerts par le HCR.  Le ministre a présenté, au nom du peuple et du gouvernement sahraouis, ses vifs remerciements au HCR en considération des efforts consentis afin d'alléger la souffrance des réfugiés sahraouis.

 

 

 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément