Périscoop / Périscoop

L’AADL met la pression

Excédée par les retards enregistrés dans la réalisation de ses nombreux sites à l’ouest d’Alger et à l’est de Tipasa, la direction de l’AADL a adressé une sèche mise en demeure   à l’entreprise turque en charge des travaux. Cette dernière est ainsi sommée de remédier à la situation en y mettant tous les moyens matériels et humains nécessaires, de même qu’une accélération effective des travaux, et ce, dans un délai maximum de trois jours. Faute de quoi, le contrat liant les deux parties sera tout bonnement résilié.