Pousse avec eux / Pousse avec eux

Et la prochaine étape ? Le pantalon et le caleçon aux chevilles ?

À peine désigné à la tête de la FAF, le nouveau président a déclaré : avec moi, les Verts passeront un nouveau cap. Ils ne se contenteront plus de gagner. Ils feront un…

… tabac ! 

D’abord, il faut « protéger la place de Rachad dans le Hirak » ; ensuite, « Moukhabaret Irhabyia ! ». Ensuite, on bat le rappel fissa du sociologue de … service, ou plutôt au service permanent de l’islamisme et du kitukisme pour nous expliquer, sans un soupçon de buée sur ses lunettes, qu’il faut « restructurer » (sic) les services de renseignement algériens. Ensuite, t’as le penseur, en statue de cire tellement il pense depuis Mathusalem, qui nous suggère d’imiter le voisin de l’Ouest et de normaliser avec Israël. Qu’en dehors de faire ami-ami et plus si affinités avec Netanyahou, il n’y a point de salut pour la Dézédie. Ya sahbi ! Et dire qu’ils s’en trouvent qui osent parler de pénuries en ce Ramadhan ! M’enfin ! Bien au contraire ! Le marché aux idées hardies, osées et sans hachma est au bord de la saturation ! Où allons-nous stocker tout ce « kheïr », cette abondance, cet excédent de fraternisation incestueuse, je vous le demande ? Et donc, si je comprends bien, après avoir gardé au chaud la place et la bouilloire de Dhina, après avoir dissous le DRS dans la sauce « caustique » du socio-islamisme, après avoir craché sur Boudia, nos soldats morts pour la Palestine et nous mettre à l’amitié « cashero-shabbatique », c’est quoi la prochaine étape, mes loulous ? Le pantalon ? À vous écouter, il est déjà aux chevilles, le caleçon avec. Demander pardon à la France pour nous être laissés colonisés ? Ben, on n’en est plus très loin, puisque certains, ici même, suggèrent de plus en plus clairement de mettre sur un pied d’égalité les « exactions » de l’armée coloniale et de l’ALN !!! Ya waldi, ne soyez pas gênés aux entournures ! Lâchez-vous ! C’est le mois de la prodigalité et certains étals sont encore vides. Remplissez-les vite avec des idées du même acabit, au pédigrée aussi « smart » que celles énoncées plus haut. Mais n’oubliez pas un truc. Dans ce pays, et malgré le fatras cancéreux de vos précieuses contributions, demeure et demeurera encore longtemps le peuple des fumeurs de thé. Et ce peuple de « kh’chènes » — l’autre aurait dit « khéchinistes » — n’a qu’une seule idée en tête : rester éveillé et devenir votre cauchemar permanent !
H. L.