Voir Tous
Rubrique
Régions

NAÂMA Début aujourd’hui du vote des nomades

Publié par B. Henine
le 25.11.2021 , 11h00
22 lectures
C’est ce jeudi 25 novembre 2021 qu'a été lancée l’opération de vote pour les élections locales du 27 novembre 2021 pour les nomades vivant dans les zones éparses de la wilaya de Naâma.
Ils sont 7 065 électeurs répartis sur 9 bureaux de vote itinérants à être inscrits à travers 5 circonscriptions électorales, qui sont Sfissifa avec 5 bureaux de vote itinérants, 2 bureaux pour Asla, 1 à El-Biodh et 1 autre à Kasdir.
Par ailleurs, pour le bon déroulement et la sécurisation des urnes, et aussi pour permettre aux nomades d’accomplir leur devoir électoral dans de bonnes conditions, des moyens humains et matériels ont été déployés pour faciliter l'accomplissement de ce devoir constitutionnel pour ces citoyens isolés des centres urbains et isolés également par l'état des routes, où l'accès chez certains groupements d’habitations ou de kheïmate est parfois difficile. Pour rappel, le FLN a été exclu des 9 listes en course pour l’APW (35 sièges), alors que pour les locales (APC), 5 à 7 listes sont en course vers l’hôtel de ville de chaque commune (soit quelque 180 sièges/APC pour les 12 communes). Le fichier électoral compte 171 654 électeurs au niveau de la wilaya de Naâma, inscrits dans 414 bureaux (225 pour les hommes, 170 pour les femmes et 19 mixtes) répartis à travers 78 centres et encadrés par 5 341 préposés qui veilleront au déroulement du scrutin, sous un protocole sanitaire, a-t-on appris.
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 07-12-2021

Enseignement post-Covid-19 : les clés du changement

La pandémie de coronavirus, qui a frappé l'humanité au début de 2020, a changé notre monde, affecté tous les domaines de la vie humaine, y compris l'éducation, et conduit, de plus, à l'adoption généralisée de mesures sans précédent. Les établissements

2

Périscoop 11:00 | 05-12-2021

Pas un mot de français

Les organisateurs de la conférence nationale sur la relance de l’industrie ont tout simplement évité l’usage du français. Les documents distribués à l’occasion de l’ouverture