Voir Tous
Rubrique
Régions

Mostaganem La Coquette se prépare pour la saison estivale

Publié par Abder Bensadok
le 12.04.2021 , 11h00
207 lectures

La commission de wilaya chargée de la préparation et du suivi de la saison estivale s’attelle à réunir les meilleures conditions d’un bel été au profit et au goût des estivants. Elle s’engage à offrir une belle image à la dimension de Mostaganem et à ses 124 kilomètres de façade maritime.
Ainsi, 42 plages seront  autorisées à la baignade à travers les 10 communes côtières que constitue la côte mostaganémoise. En revanche, 10 autres plages seront interdites au public.
Au chapitre  sécurité et protection des estivants, quelque 40 centres de la gendarmerie, 2 de la police et 40 unités de la Protection civile implantées sur les sites mêmes, veilleront à la quiétude des estivants. 
Au registre des carences relevées l’an passé, le bilan fait état d’une anarchie particulière qui s’est traduite par l’exercice d’activités commerciales non autorisées, «l’extension» des aires de compétence des «parkingueurs» aux accès aux plages, l’extension parfois démesurée des périmètres  réservés aux solariums malgré qu’interdite, l’abandon d’ordures et d’immondices constaté sur les plages proches de la ville de Mostaganem, et les coupures fréquentes et intempestives de l’électricité au niveau de certaines plages.
Cependant, en dépit de cette « batterie » de carences mettant en évidence la « panne » d’initiative de l’autorité communale, mais également le sinistre incivisme du vacancier ; l’engouement pour la côte mostaganémoise n’a en rien été affecté. Bien au contraire, les statistiques des services de la Protection civile révèlent une augmentation des estivants, dont le nombre a culminé à quelque 10 millions de visiteurs ayant fréquenté les plages. 
Afin de drainer davantage de touristes, on compte mobiliser les auberges de jeunesse, en sus de l’offre traditionnelle en centres de vacances, camps de toile familiaux, locations chez l’habitant, à l’hôtel et aux résidences touristiques au nombre de 33 structures. Une offre d’hébergement qui se situe aux environs de 22 000 lits. Les demandes de réservation s’ouvriront dès le mois de mai prochain.
Tout un éventail de manifestations culturelles est prévu, et ce, en perspective d’agrémenter les soirées de la population en quête de détente. Comme chaque année, il y en aura pour tous les goûts. 
Ainsi, la ville des Mimosas sera au rendez-vous avec son Festival national du théâtre amateur avec la participation de plusieurs troupes qui feront craquer  les planches au grand bonheur des amoureux du 4e art et bien d’autres évènements artistiques. Les soirées seront aussi rehaussées par la visite du parc de loisirs le Mosta Land.
A. Bensadok

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 04-05-2021

Le football, c’est la guerre sans le fusil

​Le football est le jeu qui mobilise le plus. À ce jour, aucun autre sport ne peut lui contester son hégémonie, qu’il s’agisse de spectacles ou de pratiques. Il est dans toutes les discussions de ses fans

2

Actualités 11:00 | 04-05-2021

Oxygène Médicinal
La ressource qui a failli échapper à l’Algérie

L’Algérie dispose de capacités de production d’oxygène médicinal suffisantes pour faire face à une nouvelle vague importante de Covid-19. Mais la vente, en 2007, de 66% du capital de l’ex-Entreprise nationale des gaz industriels a placé le groupe allemand Linde Gas dans une position de monopole qui aurait pu être fatale pour le pays.