Voir Tous
Rubrique
Régions

Oran La rumeur et la hausse du prix de l’huile ont eu raison des «étals»

Publié par Amel Bentolba
le 07.03.2021 , 11h00
1081 lectures

Si au début il ne s’agissait que d’une hausse des prix de différentes marques d’huile de table, la rumeur ayant circulé à Oran faisant état d’une prochaine pénurie, à un mois du Ramadhan, a suscité une ruée sans précédent.
Il y a une semaine à peine, il est vrai que le constat dans différentes supérettes du centre-ville d’Oran laissait entrevoir une nette augmentation des prix, mais aussi des quantités de plus en plus réduites des huiles exposées sur les étals. « Rumeur ou pas, je préfère la prudence et acheter plusieurs litres surtout à un mois du Ramadhan, imaginez qu’il n’y en ait pas assez pour tous ou encore que le prix augmente considérablement ? », dira un homme, la cinquantaine tenant dans chaque main 5 litres d’huile.
D’autres s’offusquent quant à de tels comportements qui ne font qu’accentuer le phénomène de la pénurie. «C’est de la spéculation c’est tout ! Ils vont réapprovisionner les commerces et puis, la cherté ne touche pas uniquement l’huile, pourquoi cette panique ?! », fait remarquer un père de famille qui refuse de stocker le produit. Toutefois, depuis samedi, les rayons habituellement réservés à l’huile sont carrément vides ou alors occupés par d’autres articles.
À la question de savoir s’il s’agit d’une pénurie, le vendeur répondra « ce que j’ai l’habitude de vendre en un mois est parti en à peine 10 jours, les gens se sont rués sur l’huile, prenant chacun plusieurs bidons à la fois ».
Au marché de la Bastille, on nous fait savoir que certains fournisseurs ont réduit leur quota habituel, ce qui explique le fait qu’il ne reste pas grand-chose dans les magasins. « Tout a été épuisé en un seul jour».
Les marques d’huile habituellement prisées par les ménagères appartenant à la marque Cevital se sont faites de plus en plus rares, deux autres marques qui n’avaient pas la cote ont vite occupé les rayonnages et n’ont pas attendu longtemps pour se voir arrachées par les consommateurs qui ont préféré « prendre les devants et se contenter de ce qu’il y a. Mon amie m’a dit qu’elle est tout aussi bonne et moins chère».
Là encore, la rareté a touché ces deux marques. Pourtant, le groupe Cevital a rendu publiques des précisions à ce sujet, estimant que ce sont «des informations erronées qui ont circulé, ces derniers jours, sur les réseaux sociaux au sujet des huiles de table que nous produisons», et de «rassurer l’opinion publique de la disponibilité de tous nos produits à travers tout le territoire national», expliquant que «les hausses des prix des huiles de table sont dues à des facteurs extérieurs sur lesquels nous n’avons aucun contrôle». Précisant «qu’il s’agit d’une flambée sans précédent des prix des matières premières sur le marché mondial, qui coïncide avec une dépréciation du dinar face au dollar». Des précisions qui ne semblent pas rassurer le consommateur qui se perd entre la hausse des prix, la spéculation et les rumeurs mais aussi, il se perd dans cette course à l’achat compulsif «au cas où il y aurait une véritable pénurie ou une très importante augmentation des prix».
Amel Bentolba

Collision entre un train et une voiture, 1 mort et 2 blessés
Samedi, aux environs de 11h, un accident est survenu quand un train de voyageurs reliant la wilaya d’Oran à celle d’Aïn-Témouchent heurta de plein fouet un véhicule qui avait à son bord 3 personnes.
Le drame a eu lieu au niveau de la ligne ferroviaire d’Aïn-el-Beida, daïra d’Es-Senia, causant la mort sur le coup de l’un des occupants de la voiture, âgé d’une quarantaine d’années.
Les deux autres passagers, la trentaine, présentaient quant à eux, selon les éléments de Protection civile, de multiples blessures. Inconscients, ils ont été évacués en urgence à l’hôpital.
A. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 04-05-2021

Le football, c’est la guerre sans le fusil

​Le football est le jeu qui mobilise le plus. À ce jour, aucun autre sport ne peut lui contester son hégémonie, qu’il s’agisse de spectacles ou de pratiques. Il est dans toutes les discussions de ses fans

2

Actualités 11:00 | 04-05-2021

Oxygène Médicinal
La ressource qui a failli échapper à l’Algérie

L’Algérie dispose de capacités de production d’oxygène médicinal suffisantes pour faire face à une nouvelle vague importante de Covid-19. Mais la vente, en 2007, de 66% du capital de l’ex-Entreprise nationale des gaz industriels a placé le groupe allemand Linde Gas dans une position de monopole qui aurait pu être fatale pour le pays.