Voir Tous
Rubrique
Régions

AÏN-SEFRA Le chanteur-compositeur Bouziane Belkacem n’est plus

Publié par B. Henine
le 26.09.2021 , 11h00
411 lectures

L’artiste Bouziane Belkacem n’est plus. II a été emporté par la maudite maladie de l’ère, vendredi 24 septembre 2021, à l’âge de 68 ans.
Natif de Aïn-Sefra, Guessou (comme aimaient l’appeler ses pairs), débuta très jeune dans les années 80, dans la musique et la chanson (chanteur-compositeur et instrumentaliste) et se lança sur les traces de grands anciens chanteurs et musiciens maghrébins, à l’exemple du grand musicien Alla Foundou, qui a d’ailleurs célébré le mariage du défunt dans les années 80.
C’est à partir de cette soirée de mariage que le public a découvert l’icône. II pratiquait de la percussion sur tous les instruments musicaux dans tous les rythmes, notamment le luth, le violon et le synthé. II est l’auteur de plusieurs chansons, dont des chansons éducatives pour enfants et des chants patriotiques inspirés des poésies de «Chaïro-Séfra», le poète Mohamed Bouhamida ; des chansons inspirées des évènements et des tragédies, des grandes personnalités, de l’indépendance, de l’Algérie, la paix, l’enfant, la nature, les arts, Aïn-Sefra, les ksour….
II a réalisé son premier album avec sa troupe, donnant ainsi un grand succès de la chanson locale, et fut sollicité pour des tournées à travers la quasi-totalité des wilayas. Après plusieurs années au chômage forcé, Belkacem fut recruté au centre de formation professionnelle de Aïn-Séfra, à un âge un peu tardif, d’où il prit sa retraite. Voyant qu’il pouvait encore donner, former et éduquer dans le 4e art, il rejoint la troupe du maestro Dahou Tadj, le grand chantre de la région, et dont une pléiade d’artistes très solidaires, animant les concerts, les fêtes religieuses et nationales, les mariages et des soirées dans différentes occasions.
Guessou quitte sur la pointe des pieds ce beau monde, en laissant un riche album. Qu’il repose en paix !
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 23-10-2021

Généralisation de l’arabe dans les administrations
Un autre ministère interdit l’usage du français

La généralisation de la langue arabe constitue visiblement la priorité de certains secteurs d’activité. Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, c’est au tour de celui

2

Contribution 11:00 | 25-10-2021

Réflexions sur l’enseignement des mathématiques en Algérie

Depuis la naissance des mathématiques en Grèce antique, on n’a pas cessé de les caricaturer en disant que tous ceux qui n’ont pas de répulsion pour elles sont voués aux belles carrières professionnelles. Rien n’est plus faux, si