Voir Tous
Rubrique
Régions

El Tarf Le directeur de l’éducation explique les raisons de la progression du taux de réussite

Publié par Daoud Allam
le 14.09.2021 , 11h00
254 lectures

«Nous avons mis les bouchées doubles et avons créé toutes les conditions idoines afin d’arriver à des résultats meilleurs que ceux de l’année précédente dans les trois paliers. Il faut savoir que le taux de réussite au baccalauréat de l’année 2021 est de 61,32%, soit exactement 3 018 élèves qui ont eu leur bac sur un total d’inscrits et présents aux examens qui est de 4 922 candidats, sachant que le taux pour l’année 2020 fut de 57,17%.»
«Pour le BEF, c’est une courbe ascendante positive où nous avons enregistré un taux de réussite de 62,58% pour l’année 2021 alors que pour l’année 2019, le taux était de 54,85 % sachant que pour l’année 2020, il n’y avait pas eu d’examens à cause de la Covid-19» a indiqué, un brin satisfait, le directeur de wilaya de l’éducation (DE), M. Djillani Azzedine, et qui a renchéri que «les résultats sont en nette progression d’année en année grâce au suivi rigoureux et constant de tous les établissements scolaires. Nous avons opté pour une méthodologie rationnelle et un plan de travail qui est de surcroît bien clair et explicite. Ainsi, les établissements qui n’ont pas eu de bons résultats ont eu des blâmes et ceux dont les résultats ont été au-dessus de la moyenne nationale ont eu droit à des attestations de remerciements et de félicitations. Nous avons opté pour l’obligation de résultats, tout en fournissant tous les moyens adéquats aux personnels administratif et enseignant. Nous veillons à l’amélioration du secteur par l’organisation de journées d’études et de recyclage en direction des enseignants. Dans le même sillage, et afin de parer à toutes anomalies et autres dysfonctionnements qui peuvent avoir un impact négatif sur le secteur, nous avons constitué des ateliers et mis en œuvre des assises qui se tiennent périodiquement et qui sont sortis avec des recommandations que nous sommes en train de mettre en application, en association avec le partenaire social, à savoir les syndicats autonomes, ce qui a induit une stabilité notable dans ce secteur névralgique. Notre autre objectif est de réduire, drastiquement, le phénomène de la déperdition scolaire».
Daoud Allam

DRÉAN
Une catastrophe évitée de justesse

Les éléments de la Protection civile, relevant de l’unité secondaire de la commune de Dréan, sont intervenus, hier vers 10h du matin, pour éteindre un feu qui s’est déclaré dans une station-service, sise dans la localité de Djenane-Echouk.
En effet, le feu s’est déclaré dans une voiture de marque «Renault Trafic», qui était chargée de denrées alimentaires puis il a consumé la pompe à essence. Il faut savoir que le chauffeur du véhicule et le pompiste ont été légèrement atteints par le feu au niveau des membres supérieurs et ont reçu des soins dans la polyclinique de la ville de Dréan.
La Protection civile a dû mobilier un camion, une ambulance et 6 agents pour circonscrire ce feu. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour connaître les tenants et les aboutissants de cet accident qui aurait pu être catastrophique pour les habitations alentours.
D. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 26-09-2021

L’université face à ses véritables défis

Force est de reconnaître que l’université algérienne ne laisse pas indifférent. Nombre de fois décriée, mais souvent louée, elle fait face à une kyrielle de défis qui contrastent dans le même temps avec autant

2

Actualités 11:00 | 22-09-2021

La Hausse des prix du gaz met à mal l’Espagne
Quel impact sur la Sonatrach ?

La crise du gaz s’installe. Un chiffre d’abord. Le taux de remplissage des stocks de gaz en Europe atteint en ce moment les 71%, contre 86 % en moyenne et en temps normal à cette époque de l’année. Et si l’on doit se fier aux toutes dernières informations, pour les pays de l’Union européenne, en France et en Espagne notamment, ainsi qu’au Royaume-Uni, c’est carrément