Voir Tous
Rubrique
Régions

Le directeur de l’éducation de Mila au Soir d’Algérie : «Le secteur sort progressivement des séquelles induites par le séisme»

Publié par Kamel Bouabdellah
le 26.09.2021 , 11h00
68 lectures

Le parc des structures éducatives de la wilaya de Mila se défait, progressivement, des stigmates provoqués par les tremblements de terre de l’année 2020. Le directeur de l’éducation, Rabah Guedim, affirme, lors de l’entrevue qu’il nous a accordée, que toutes les écoles et les cantines scolaires éprouvées par les séismes ont été soit réhabilitées ou carrément remplacées par de nouvelles structures.
«Après les séismes des mois de juillet et août 2020, on a décidé de la fermeture définitive de 3 écoles primaires et de 2 CEM. Ces établissements ont été remplacés par de nouvelles structures.
Le secteur a déboursé la bagatelle de 36,5 milliards de dinars dans les projets de construction des nouvelles écoles et la réalisation de 16 salles de classe d’extension», dira-t-il. Il révèle, dans le même sillage, que son secteur a procédé, dans la même période, à la réhabilitation et l’aménagement d’une vingtaine d’autres établissements scolaires.
Il s’agit de ceux affectés légèrement et qui n’ont pas fait l’objet d’une décision de rasage de la part des experts du CTC. « Vingt établissements des trois paliers de l’enseignement ont été réhabilités et confortés et le CTC a ordonné leur réouverture à partir de cette rentrée scolaire, car ils ne présentent pratiquement aucun risque.»
Dans la foulée, notre interlocuteur ajoute que 15 autres établissements sont en cours de réhabilitation, mais pas dans le cadre du programme d’urgence décidé après les calamités naturelles de l’année passée, mais plutôt dans le cadre du programme ordinaire du secteur.
Au volet de la restauration scolaire, Rabah Guedim affirme que le réseau des cantines s’est renforcé, cette année, par 8 nouvelles unités. «On a réceptionné, pour la nouvelle saison, 6 nouvelles cantines dans le primaire et 2 demi-pension dans le cycle moyen.
Le taux de couverture en cantines scolaires est de l’ordre de 83% actuellement. Et ce taux est appelé à s’améliorer avec l’inscription de 68 cantines atypiques.» Notre interlocuteur évoque, au passage, la construction d’un terrain de sport de type Mateco au CEM d’Oued-Seguen, l’une des rares zones d’ombre n’ayant pas encore de structure sportive.
En matière de solidarité, le responsable souligne que 1 800 trousseaux scolaires ont été attribués à autant d’élèves nécessiteux depuis le jour de la rentrée et que le taux de répartition de la prime de scolarité, d’une valeur de 5 000 DA, est à 98%. Il dira dans ce sens : « On a dégagé une enveloppe de 40 milliards de centimes au profit de la prime de scolarité. Il ne reste que 2% des bénéficiaires qui n’ont pas encore récupéré leur allocation.»
Par ailleurs, le personnel enseignant s’est renforcé de nouvelles recrues. Selon notre source, pas moins de 360 nouveaux professeurs ont été recrutés, cette année, pour les besoins des trois paliers de l’enseignement.
Il s’agit exclusivement d’enseignants sortis de l’ENS, a-t-on souligné. Pour les insertions dans le cadre du DAIP, le secteur a validé 401 dossiers, dont 222 à l’occasion de cette rentrée des classes.
En s’exprimant sur le protocole sanitaire mis en place, notre interlocuteur précise que son secteur dispose de moyens et de fonds suffisants. « Les fonds prélevés sur le budget de la restauration scolaire, ainsi que l’aide de 190 millions de centimes accordée au secteur par la Wilaya mettent nos écoles à l’abri du besoin en matière de moyens de protection contre le Covid-19.
En plus, on dispose d’un important stock de bavettes, de gel et de détecteurs de température depuis la saison passée », expliquera-t-il.
Kamel Bouabdellah

Un livreur de repas chauds agressé

Un jeune motocycliste activant dans le secteur de la livraison à domicile de repas chauds et de pizza a été agressé, mercredi, par trois individus, dans une rue retirée de la ville de Mila. Le jeune livreur est tombé dans le piège de ses agresseurs qui l'ont appelé sur sa ligne téléphonique et lui ont demandé de leur ramener des repas chauds. Arrivé à l'adresse de ses clients, le jeune commerçant a été dépossédé de son téléphone et de son scooter par trois personnes. Après une plainte déposée au niveau du commissariat de police, des recherches ont été lancées pour retrouver les agresseurs. Elles se sont conclues par l'identification et l'arrestation, ce jeudi, des trois individus. Ils sont âgés entre 19 et 22 ans et ils ont reconnu les faits qui leur ont été reprochés. Le jeune livreur de repas a récupéré sa moto et son téléphone. Quant aux trois malfaiteurs, ils ont été placés en détention préventive par le procureur de la République près le tribunal de Mila, indique la police.
K. B.
 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 23-10-2021

Généralisation de l’arabe dans les administrations
Un autre ministère interdit l’usage du français

La généralisation de la langue arabe constitue visiblement la priorité de certains secteurs d’activité. Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, c’est au tour de celui

2

Contribution 11:00 | 25-10-2021

Réflexions sur l’enseignement des mathématiques en Algérie

Depuis la naissance des mathématiques en Grèce antique, on n’a pas cessé de les caricaturer en disant que tous ceux qui n’ont pas de répulsion pour elles sont voués aux belles carrières professionnelles. Rien n’est plus faux, si