Voir Tous
Rubrique
Soit dit en passant

Les factures, les coupures et le reste !

Publié par Malika Boussouf
le 01.04.2021 , 11h00
4050 lectures

Un jour il y en a, et un autre pas une goutte. Il y a une ou deux années à peine, je disais à propos de la Seaal qu’elle était l’une des entreprises publiques les plus sérieuses. J’ignore ce qui, depuis, a transformé le comportement de cette dernière. Les mœurs ont évolué dans un sens extrêmement désagréable. Exemple ! Cela fait une année que les agents ne se déplacent plus pour relever les consommations domestiques. Les factures, elles, par contre, sont déposées dans votre boîte aux lettres. La somme dont on vous demande de vous acquitter est forfaitaire. Elle est différente de celle que vous avez l’habitude de payer. Elle fait le double ou le triple. Lorsque vous réclamez auprès de la responsable d’agence, celle-ci vous répond que vous avez quatre factures de retard. Où sont passées les factures ? Oubliées au fond de la sacoche du facteur ? Comment savoir quand aussi bien les releveurs que les facteurs n’en font qu’à leur tête ? En insistant auprès de la responsable, je me suis entendu suggérer de faire, le moment venu, le relevé du compteur et de le déposer auprès de l’agence. En d’autres termes, on me demande de faire le travail pour lequel un employé de l’entreprise est payé ! Je fixe avec insistance la personne qui me reproche presque de ne pas l’avoir fait, plutôt que de me tenir là à réclamer. Elle a le regard froid et la voix sévère, sans doute convaincue qu’ainsi, je m’en retournerai chez moi sans demander mon reste ni trop chercher à comprendre. Je ne sais pas pourquoi ce jour-là, je n’ai pas voulu lâcher l’affaire. 
Il arrive souvent que l’on renonce à engager un débat que l’on sait stérile dès lors qu’il est engagé avec une administration convaincue de vous faire une faveur, d’être dans son bon droit et ne reconnaît jamais ses torts. Mais ce jour-là n’était pas à la défaite. Je n’avais pas envie de baisser les bras. Parce que je trouvais injuste qu’en plus des coupures d’eau imprévues et du liquide marron qui coule généreusement dans nos robinets, avant de redevenir limpide, tenter d’intimider la clientèle et accuser les usagers de ne pas payer des factures qu’on ne leur envoie pas finit par taper sur le système.  
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 12-05-2021

Mesures prévues par l’avant-projet de LFC
Ce qui va changer au quotidien

L’avant-projet de loi de finances complémentaire 2021, en plus des ajustements budgétaires qu’il est censé apporter, introduit plusieurs mesures, notamment de facilitation en faveur de l’investissement et

2

Soit dit en passant 11:00 | 12-05-2021

En quoi l’ennemi n’est absolument pas commun !

Rester vigilant et ne rien négliger de ce qui se prépare à notre insu. Comprendre à quoi

3

Pousse avec eux 11:00 | 12-05-2021

Khawa-khawa, benti-oulidi !

4

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 12-05-2021

Khaoua-khaoua... à nos frontières !

5

Pousse avec eux 11:00 | 10-05-2021

Le bal des vampires à poils et à vapeur !